Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Protocole simplifié de prise en charge anesthésique chez les patients opérés de cataracte sous topique : étude rétrospective sur un an - 09/02/13

Doi : 10.1016/j.jfo.2012.01.013 
C. de Beketch a, , M. Boissonnot a, A.-F. Bernit b, B. Debaene b, M. Djabarouti a, N. Bouamama a, P. Dighiero a
a Service d’ophtalmologie, centre hospitalo-universitaire de Poitiers, 2, rue la Milétrie, 86000 Poitiers, France 
b Service d’anesthésie-réanimation, centre hospitalo-universitaire de Poitiers, 2, rue la Milétrie, 86000 Poitiers, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La pénurie d’anesthésistes en milieu hospitalier a amené à reconsidérer la prise en charge anesthésique des patients d’ophtalmologie. Ainsi un protocole de prise en charge simplifiée a été élaboré en collaboration étroite avec les professionnels concernés pour les patients opérés de cataracte en topique (collyres anesthésiants ou injection sous-ténonienne).

Patients et méthodes

A l’issue de la consultation posant l’indication opératoire, le chirurgien remplit un questionnaire qui recherche la présence d’un diabète (type I ou II), des antécédents de greffe d’organe, une insuffisance rénale dialysée, des problèmes de communication, un psychisme défavorable, une allergie et/ou une cataracte difficile. Si un des items est positif : le patient est dirigé en consultation d’anesthésie préopératoire. Si tous les items sont négatifs : le patient n’est pas examiné en consultation préanesthésique. Le chirurgien explique la nécessité du jeûne et de la prise des médicaments habituels le matin de l’intervention. Le patient n’arrête en aucun cas son traitement, ne bénéficie d’aucun examen biologique ni radiologique. Le chirurgien prescrit si nécessaire une antibioprophylaxie et la préparation préopératoire. Au cours de l’intervention, le patient est perfusé, monitoré (pression artérielle non invasive, fréquence cardiaque, saturation artérielle en oxygène) et surveillé par une infirmière anesthésiste diplômée d’état. L’anesthésiste présent dans le bloc opératoire (un anesthésiste pour quatre salles) s’engage à intervenir sans délai au moindre problème. Le chirurgien signe la surveillance postopératoire et l’autorisation de sortie.

Résultats

Cette procédure a été évaluée sur un an par un chirurgien et concerne 145 patients soit 60 % des patients recrutés pour cette chirurgie réalisée le plus souvent en ambulatoire (77 %) sous topique (Oxybuprocaïne®+Visthesia®, Zeiss) ou injection sous-ténonienne (Xylocaïne®). Aucune complication majeure n’a été observée. Sept accès d’hypertension artérielle traités par injection intraveineuse d’inhibiteur calcique (nicardipine) et trois états d’agitation rapidement résolutifs ont été observés.

Conclusion

Ce protocole de prise en charge anesthésique simplifiée s’avère sûr et sécurisant mais nécessite une implication rigoureuse du chirurgien qui voit son domaine de compétence et de responsabilité accru. Ce n’est qu’à ce prix qu’il est possible de poursuivre une activité soutenue et compétitive de chirurgie de la cataracte dans le service.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The reduced supply of anesthesiologists in the hospital setting calls for a reconsideration of anesthesia management for ophthalmology patients. Therefore, a simplified management protocol has been designed through close collaboration between the involved specialists for cataract surgery under topical anesthesia (anesthetic eye drops or sub-Tenon’s injection).

Materials and methods

At the conclusion of the visit confirming the need for surgery, the surgeon completes a questionnaire designed to elicit a history of the presence of diabetes mellitus (type I or II), prior organ transplantation, chronic renal insufficiency requiring dialysis, communication difficulties, psychiatric disorders, allergy and/or a complex cataract. If one of the items is positive, the patient is scheduled for a preoperative anesthesia consult. If all the items are negative, this anesthesia evaluation is waived. The surgeon explains the fasting requirement and how to take the patient’s usual medications on the morning of surgery. The patient continues his/her medications. No lab tests or chest X-ray are performed. If necessary, the surgeon prescribes preoperative antibiotic prophylaxis and any other preparation. During the surgery, the patient receives IV fluids and is monitored via EKG, non-invasive blood pressure and pulse oxymetry by a certified nurse anesthetist. The anesthesiologist on duty (one per every four rooms) is immediately available for the slightest problem. The surgeon signs the postoperative anesthesia note and discharge order.

Results

This procedure was assessed by one surgeon over a one year period, including 145 patients (60% of the patients recruited for this surgery), primarily outpatient (77%) under topical anesthesia (Oxybuprocaine®+Visthesia®, Zeiss) or under sub-Tenon’s injection (Xylocaïne®). No major complications were observed. Seven cases of arterial hypertension, treated with calcium channel blockers (nicardipine), and three episodes of brief anxiety were observed.

Conclusion

This simplified anesthesia protocol appears to be safe and effective but requires more demanding involvement of the surgeon, whose scope of competence and responsibility must naturally increase. This is the only way by which cataract surgery can remain competitive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cataracte, Anesthésie, Topique, Sous-ténonienne, Ambulatoire

Keywords : Cataract, Anesthesia, Topical, Sub-Tenon’s, Ambulatory, Outpatient


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 1

P. 50-54 - janvier 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effets du peroxynitrite dérivé du monoxyde d’azote sur des explants oculaires bovins en culture
  • K. Lahmar-Belguendouz, H. Belguendouz, D. Hartani, O.S. Lahlou-Boukoffa, F. Bédiar-Boulaneb, C. Touil-Boukoffa
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt d’une bascule d’asphéricité pour une plus grande multifocalité dans la chirurgie de la cataracte
  • N. Tarfaoui, Y. Nochez, T.H. Luong, S. Majzoub, P.-J. Pisella

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.