Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie des décès médicolégaux : une nécessité ? - 13/03/13

Doi : 10.1016/j.medleg.2012.11.002 
F. Savall a, , F. Dédouit a, b, D. Gainza a, A. Blanc a, R. Costagliola a, N. Telmon a, D. Rougé a
a Service de médecine légale, CHU de Toulouse-Rangueil, 1, avenue Professeur-Jean-Poulhès, TSA 50032, 31059 Toulouse cedex 9, France 
b Service de radiologie, CHU de Toulouse-Rangueil, 1, avenue Professeur-Jean-Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En France, les morts violentes font l’objet de peu d’études et restent sous-estimées par les statistiques. Notre objectif est de souligner l’importance d’un outil épidémiologique émanant des différents services de médecine légale. Tous les actes médicolégaux réalisés dans le service de médecine légale de Toulouse de janvier 2008 à juin 2011 ont été codés selon la dixième révision de la Classification internationale des maladies (CIM10). Durant cette période, 900 actes ont été retenus pour notre étude, parmi lesquels était noté 36 % de morts naturelles et 35 % de suicides. Le mécanisme lésionnel le plus représenté était la pendaison. Seulement 34 % des noyés étaient autopsiés. Un outil de codification des causes médicolégales de décès pourrait avoir un double intérêt : de santé publique et également médicojudiciaire. Il apparaît nécessaire que cet outil soit évolutif et permette une homogénéisation nationale. En effet, une comparabilité des données, une évaluation de la pertinence des examens complémentaires et un retour des demandes d’examens auprès des parquets constitueraient pour les différents professionnels médicojudiciaires un précieux outil d’auto-évaluation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In France, violent deaths are statistically underestimated and few studied. Our study stresses the importance of an epidemiological tool in forensic medicine departments. All the forensic deaths from January 2008 to June 2011 were coded according to the tenth revision of the International Classification of Diseases (ICD10). During this time, 900 cases were retained and coded. Among those cases, 36% were natural deaths, and 35% suicides. The most common cause of death was hanging. Autopsies were performed for only 34% of the drowning cases. A tool for forensic codification could have public health and also judiciary interests. This tool has to be evolutionary and permit a national homogenization of the forensic data collection. Indeed, forensic pathologists have to compare forensic epidemiological data, evaluate the pertinence of the post mortem diagnostic tests performed, and be able to give to the judiciary authorities a feedback concerning judiciary demands. Consequently, this forensic codification could be precious tool for medico-judiciary community and in particular for forensic pathologists.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épidémiologie médicolégale, Causes de décès, Mode de décès, Thanatologie

Keywords : Forensic epidemiology, Cause of death, Circumstance of death, Thanatology


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 4 - N° 1

P. 20-26 - mars 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Actualité du serment d’Hippocrate
  • C. Hervé, M. Wolf
| Article suivant Article suivant
  • Organisation, méthodes et recherches en archéologie criminalistique à l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. À propos de 20 ans d’expérience
  • F. Ducrettet, P. Georges, F. Nolot, J. Richebé, Y. Schuliar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.