Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’autogreffe conjonctivo-limbique versus l’exérèse simple avec mitomycine C dans la chirurgie du ptérygion : étude comparative - 18/03/13

Doi : 10.1016/j.jfo.2012.03.017 
I. Malek , I. Zghal, A. Chebbi, Z. Lajili, C. Boujemaa, L. Nacef, H. Bouguila, S. Saida Ayed
Service d’ophtalmologie A, institut Hédi Raies d’ophtalmologie de Tunis, boulevard 9-Avril, 1004 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

L’objectif de notre travail est d’évaluer les résultats anatomiques et fonctionnels à long terme de l’autogreffe conjonctivo-limbique (AGCL) par rapport à l’excision simple avec application peropératoire de mitomycine C (MMC).

Patients et méthodes

Nous avons mené une étude prospective comparative portant sur 60 yeux de 60 patients présentant un ptérygion primaire. Ces patients ont été répartis en deux groupes. Trente yeux de 30 patients ont été opérés par autogreffe conjonctivo-limbique et 30 yeux de 30 autres patients ont été opérés par excision simple avec application peropératoire de mitomycine C. Les deux groupes ont été appariés selon l’âge et le stade du ptérygion. Le suivi minimal était de 24 mois.

Résultats

L’âge moyen de nos patients était respectivement de 50,6 et 51,3ans dans le groupe AGCL et MMC. Une prédominance masculine avec un sex-ratio de 1,5 a été notée dans les deux groupes. Nous avons retrouvé plus de récidives ptérygiales dans le groupe MMC. En effet, sept patients, soit 23,3 % des cas, dans le groupe MMC ont eu une récidive. Alors que nous avons relevé une seule récidive ptérygiale dans le groupe AGCL, soit 3,33 % des cas avec une différence statistiquement significative (p=0,026). Concernant les complications postopératoires, nous avons noté trois granulomes inflammatoires dans le groupe AGCL, soit 10 %. Dans le groupe MMC, nous avons observé deux cas (6,66 %) de retard de cicatrisation cornéenne avec kératite ponctuée superficielle et défect épithélial et un cas (3,33 %) de symblepharon. Il n’avait pas de différence statistiquement significative pour le gain moyen d’acuité visuelle (AV) entre les deux groupes (GCL :1,76 ; MMC : 2,82 ; p=0,133).

Conclusion

La chirurgie du ptérygion par excision avec autogreffe conjonctivo-limbique est une technique efficace offrant un faible taux de récidives à long terme et peu de complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

The purpose of our study is to evaluate the long-term anatomical and functional results of conjunctival-limbal autograft (AGCL) compared to simple excision with intraoperative mitomycin C.

Patients and methods

We conducted a prospective comparative study of 60 eyes of 60 patients presenting with primary pterygium. These patients were divided into two groups, matched according to the age and the stage of the pterygium. Thirty eyes of 30 patients were treated with conjunctival limbal autograft (AGCL group), and 30 eyes of the other 30 patients were treated with simple excision with intraoperative mitomycin C (MMC group). Minimum follow-up was 24 months.

Results

The mean age of our patients was 50.6 and 51.3 years in the AGCL and MMC groups, respectively. A male predominance with male to female ratio of 1.5 was noted in both groups. We found more pterygium recurrences in the MMC group. Indeed, seven patients (23.3%) in the MMC group experienced a recurrence. In comparison, we found only a single recurrence (3.33%) in the AGCL group with a statistically significant difference (P=0.026). With regard to postoperative complications, we noted three inflammatory granulomas in the AGCL group (10%). In the MMC group, we observed two cases (6.66%) of delayed corneal healing with superficial punctate keratitis and epithelial defect and one case (3.33%) of symblepharon. There was no statistically significant difference in mean visual acuity gain between the two groups (AGCL: 1.76 lines; MMC: 2.82 lines; P=0.133).

Conclusion

Pterygium surgery by excision with conjunctival limbal autograft is an effective technique offering a low rate of long-term recurrences and few complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ptérygion, Autogreffe conjonctivo-limbique, Récidive

Keywords : Pterygium, Conjunctival limbal autograft, Recurrence


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 3

P. 230-235 - mars 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Méningiome et neuropathie optique : un piège diagnostique
  • M. Bouyon, F. Blanc, L. Ballonzoli, M. Fleury, C. Zaenker, C. Speeg-Schatz, J. de Seze
| Article suivant Article suivant
  • Étude contextuelle des accidents ophtalmologiques par pistolets Airsoft
  • C. Rambaud, A. Tabary, G. Contraires, F. El Hassan, P. Labalette

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.