Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Theophylline intoxication mimicking diabetic ketoacidosis in a child - 17/02/08

Doi : DM-11-1999-25-6-1262-3636-101019-ART51 

M. Polak [1],

M.A. Rolon [1],

A. Chouchana [1],

P. Czernichow [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

A 5-year-old boy presented with abdominal pain, nausea and vomiting of blood. Twelve hours after admission, "diabetic ketoacidosis" was diagnosed on the basis of elevated glycaemia, glycosuria, ketonuria and a low bicarbonate blood level, which led to treatment with fluids and regular insulin infusion. Over a 36-hour period, insulin was progressively decreased and finally stopped because of the rapid fall and normalisation of blood glucose concentration. Drug poisoning was suspected on the basis of persistent tachycardia in the absence of other signs of dehydration. Salicylate intoxication was excluded, and theophylline was finally incriminated. This compound, used by adults in the child's home, had caused accidental theophylline poisoning, mimicking diabetic ketoacidosis. Pre-diabetic immune markers were repeatedly negative, and no diabetes has developed after four years of follow-up. Thus, the transient increase in blood glucose was not related to a pre-diabetic status. A diagnosis of masked theophylline poisoning should be considered in similar situations involving a rapid decrease of insulin requirements.

Abstract

Un cas d'intoxication par la théophylline ayant « mimé » une acidocétose diabétique chez un enfant.

Un garçon âge de 5 ans a été vu aux urgences de l'hôpital pour douleurs abdominales, nausées et vomissements sanglant. Douze heures après son admission le diagnostic d'acidocétose diabétique a été pose du fait de l'augmentation de la glycémie, de l'apparition d'une glycosurie et d'une cétonurie et d'un taux abaissé de bicarbonates sanguins. La réhydratation et le traitement par perfusion d'insuline rapide ont été débutés. Sur une période de 36 heures, l'insuline a été progressivement diminuée en raison d'une chute rapide de la glycémie, et l'insuline a été finalement arrêtée. La glycémie est restée normale ensuite. La tachycardie persistante face à l'absence d'autres signes de déshydratation a mené à la suspicion d'une intoxication. Une intoxication à l'aspirine a été exclue. La notion de l'utilisation de théophylline par des adultes dans l'entourage de l'enfant a aidé au diagnostic. Le diagnostic a été finalement confirmé : il s'agissait d'une intoxication accidentelle par théophylline qui a « mimé » une acidocétose diabétique. Les marqueurs de pré-diabète étaient à plusieurs reprises négatifs et aucun diabète ne s'est développé pendant les quatre ans de suivi après l'épisode. Par conséquent cette augmentation passagère de la glycémie ne peut pas être considéré comme faisant partie d'un « état pré-diabétique ». Le diagnostic d'intoxication à la théophylline devra être évoqué dans une situation semblable avec diminution rapide des besoins d'insuline.


Mots clés : Intoxication par la théophylline. , cétoacidose diabétique. , diabète sucré transitoire.

Keywords: Theophylline intoxication. , diabetic ketoacidosis. , transient diabetes mellitus.


Plan



© 1999 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 6

P. 513 - novembre 1999 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Huge progression of diabetes prevalence and incidence among dialysed patients inmainland france and overseas french territories. a second national survey six years apart.(uremidiab 2 study)
  • S. Halimi, D. Zmirou, P.Y. Benhamou, F. Balducci, Ph. Zaoui, M. Maghlaoua, D. Cordonnier
| Article suivant Article suivant
  • Absence of replication in the french population of the association betweenbeta2/neurod-a45t polymorphism and type 1 diabetes
  • S. Dupont, C. Dina, E.H. Hani, P. Froguel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.