Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Système RH : dépistage de D partiels avec RHD/RHCE gène hybride - 03/04/13

Doi : 10.1016/j.tracli.2012.11.002 
M. Ouchari a, S. Jemni Yacoub a, , B. Houissa a, S. Abdelkefi a, T. Chakroun a, M. Bouslama a, I. Jerray a, S. Belhedi a, S. Hmida b
a Unité de recherche « UR06SP05 », centre régional de transfusion sanguine, Sousse, Tunisie 
b Département d’immunohématologie, centre national de transfusion sanguine, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant. Centre régional de transfusion sanguine, hôpital Farhat-Hached, Sousse, Tunisie.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l’étude

La détermination du phénotype RhD est importante en médecine transfusionnelle. Toutefois, la complexité de l’expression de l’antigène D est à l’origine des discordances observées entre deux déterminations sérologiques et à l’omission par sérologie de certains variants qui peuvent entraîner une allo-immunisation. Par conséquent, il est important de connaître dans une population les allèles RHD responsables de phénotypes D partiel et D faible. Le but de ce travail est le dépistage de D partiel avec RHD/RHCE gène hybride par PCR-multiplex.

Sujets et méthodes

Notre étude a concerné 308 donneurs de sang du Sahel tunisien (269 D positif et 39 D négatif). Nous avons utilisé la technique de PCR-multiplex pour amplifier les exons spécifiques du gène RHD 3, 4, 5, 6, 7, 9 et 10. D’autres investigations moléculaires ont été réalisées pour caractériser les variants RHD dépistés par la PCR-multiplex.

Résultats

Parmi les 269 échantillons D positif, un seul cas a montré l’absence d’amplification des exons 4 et 5 du gène RHD. Ce variant a été identifié en un D faible type 4 par PCR-SSP. Aucun des exons RHD n’a été amplifié à partir de l’ADN de 39 échantillons D négatif ce qui est en faveur d’une délétion totale du gène RHD.

Conclusion

Nous n’avons trouvé aucun variant D partiel avec RHD/RHCE gène hybride. Les résultats des sujets D négatif ont montré que la délétion du gène RHD est le mécanisme le plus fréquent du phénotype D négatif dans la population tunisienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aim of the study

The determination of the RhD phenotype is important in transfusion medicine. However, the complexity of the expression of the D antigen is the cause of the discrepancies observed between two serological determinations and the omission by serology of some variants that can be cause alloimmunization. Therefore, it is important to known in a population the RHD alleles responsible for partial D and weak D phenotype. The aim of the study was the screening of partial D with RHD/RHCE gene hybrid by PCR-multiplex.

Materials and methods

Our study involved 308 blood donors from Tunisian Sahel (269 D positive and 39 D negative). We used the multiplex PCR assay to amplify specific exons of the RHD gene 3, 4, 5, 6, 7, 9 and 10. Further molecular investigations were carried to characterize the RHD variants that were detected by the multiplex.

Results

In the 269 D positive samples, one case showed the absence of amplification of exons 4 and 5 of RHD gene. This variant was identified by PCR-SSP on weak D type 4. None of the RHD exons were amplified from DNA of 39 D negative samples in favor of a total deletion of the RHD gene.

Conclusion

We have no found any partial D variant with RHD/RHCE gene hybrid. Results in D negative samples showed that RHD gene deletion is the most frequent mechanism of D negative phenotype in the Tunisian population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : PCR-multiplex, PCR-SSP, D partiel, D faible, Génotypage RHD, Tunisie

Keywords : PCR-multiplex, PCR-SSP, Partial D, Weak D, RHD genotyping, Tunisia


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 1

P. 35-39 - mars 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Perioperative transfusion management in patients with sickle cell anaemia undergoing a total hip arthroplasty. Is there a role of red-cell exchange transfusion? A retrospective study in the CHU of Fort-de-France Martinique
  • K. Ould Amar, J.-L. Rouvillain, G. Loko
| Article suivant Article suivant
  • Les TRALI au CHU de Nancy : une incidence reconsidérée après l’application stricte des critères de Toronto
  • M. Bernasinski, S. Gette, J.-M. Malinovsky, F. Viry Babel, C. Charpentier, G. Audibert, M.N. Guirlet, E. Lorne, M. Moubarak, E. Zogheib, H. Dupont, Y. Ozier, P.-M. Mertes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.