Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Fidaxomicine, un nouveau traitement pour les infections à Clostridium difficile - 06/04/13

Doi : 10.1016/j.antinf.2013.01.001 
V. Cattoir a, P. Tattevin b,
a Service de microbiologie, CHU de Côte de Nacre, faculté de médecine, université de Caen Basse-Normandie, Caen, France 
b Service de maladies infectieuses et réanimation médicale, CHU de Pontchaillou, faculté de médecine, université de Rennes-1, 35033 Rennes cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La fidaxomicine est un nouvel antibiotique de type lactone macrocyclique, à spectre étroit, indiqué dans le traitement des infections à Clostridium difficile (ICD). Comme les rifamycines, la fidaxomicine agit en inhibant la transcription mais à un stade plus précoce. L’absorption digestive est quasiment nulle, avec de fortes concentrations au site de l’infection, et un faible risque de toxicité extradigestive. Les études précliniques et cliniques ont documenté un faible impact sur la flore intestinale et un profil de tolérance excellent. Deux études randomisées internationales en double insu ont démontré la non-infériorité de la fidaxomicine per os, 200mg×2/j (dix jours) en comparaison à la vancomycine per os, 125mg×4/j (dix jours), sur le critère principal (guérison en fin de traitement). La fidaxomicine était associée à un moindre risque de récurrence dans les quatre semaines suivant la fin du traitement (25,4 % et 26,9 % après vancomycine, versus 15,3 % et 12,7 % après fidaxomicine, p<0,01). Chez les patients pour qui une autre antibiothérapie était poursuivie, la fidaxomicine est plus efficace sur le critère principal (90 % de guérison versus 79,4 % pour la vancomycine, p=0,04). En pratique, la fidaxomicine est comparable à la vancomycine per os dans le traitement des ICD, en termes de guérison en fin de traitement, et de tolérance, mais plus efficace sur la prévention des récurrences, et lorsque l’antibiothérapie ‘causale’ est poursuivie. Les réserves possibles à son utilisation large sont : a : aucune donnée sur le traitement des ICD sévères (exclues des études) ; b : son prix (280US$/j aux États-Unis).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Fidaxomicin is a first-in-class macrocyclic lactone antibiotic, with a narrow spectrum, indicated for the treatment of Clostridium difficile infections (CDI). As rifamycin compounds, fidaxomicin is an inhibitor of the initiation of bacterial RNA synthesis (transcription). Digestive absorption is very low, which leads to very high concentrations at the infected site (i.e. intraluminal), and a very low risk of extra-intestinal toxicity. Preclinical and clinical studies have documented a low impact on the intestinal flora, and excellent safety profile. Two international, randomized, double-blind, clinical studies, have demonstrated the non-inferiority of oral fidaxomicin, 200mg×2/d (10days) in comparison to oral vancomycin, 125mg×4/d (10days), regarding the primary criteria (cure by the end of treatment). Fidaxomicin was associated with a lower risk of recurrence within the 4weeks following treatment discontinuation (25.4% and 26.9% after vancomycin versus 15.3% and 12.7% after fidaxomicin, P<0.01). In patients who received concomitant antibiotics for other reasons, fidaxomicin was superior regarding the primary criteria (cure, 90% versus 79.4% for vancomycin, P=0.04). In conclusion, fidaxomicin appears similar to vancomycin for the treatment of CDI, in terms of cure by the end of treatment and tolerability, but is associated with a lower risk of recurrences, and when the ‘causal’ antibiotic is maintained. The limitations for a broad use of fidaxomicin include: a: no robust data available regarding its use in severe CDI (exclusion criteria in the pivotal studies); b: the cost (280US$/day in the US).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : C. difficile, ICD, Lipiarmycine, Tiacumicine B, OPT-80, PAR-101, Difimicine

Keywords : C. difficile, CDI, Lipiarmycin, Tiacumicin B, OPT-80, PAR-101, Difimicin


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 15 - N° 1

P. 32-38 - mars 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Céfoxitine, seconde jeunesse ?
  • R. Lepeule, A. Lefort
| Article suivant Article suivant
  • Équipe mobile d’antibiothérapie : fonctionnement et impact
  • P. Lesprit, T. Delory

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.