Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syphilis - 09/04/13

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.09.024 
Nicolas Dupin , David Farhi
AP–HP, hôpital Cochin, service de dermatologie, université Paris Descartes, CNR de la syphilis, UPRES EA1833, 75006 Paris, France 

Nicolas Dupin, AP–HP, hôpital Cochin, service de dermatologie, université Paris Descartes, CNR de la syphilis, UPRES EA 1833, 89, rue d’Assas, 75006 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Syphilis is back since 2000.

Early syphilis comprises primary syphilis, secondary syphilis and early latent syphilis (less than 1year duration).

During early phases of syphilis, patients are more contagious and neurologic complications are rare.

Early neurosyphilis are mostly represented by uveitis or cranial nerves lesions.

Treatment of non-neurologic syphilis are based on intramusculary injection of benzathine-penicilline G: one injection in case of early syphilis, three injections in case of late syphilis.

The follow-up after treatment is based on clinical evolution and the titer of VDRL.

Intravenously infusion of penicillin G is the only treatment recommended for neurosyphilis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

La syphilis est de retour depuis le début des années 2000.

La syphilis précoce comprend la syphilis primaire, secondaire et latente précoce de moins d’un an.

Au cours des syphilis précoces, les patients sont plus contagieux et les complications neurologiques sont rares.

Les neurosyphilis précoces se manifestent le plus souvent par des uvéites ou des atteintes des paires crâniennes.

Le traitement des syphilis non neurologiques repose sur la benzathine-pénicilline G intramusculaire : une injection pour les syphilis précoces ; trois injections pour les syphilis tardives.

La surveillance après traitement repose sur la clinique et le titre du VDRL.

Le seul traitement recommandé pour la neurosyphilis est la pénicilline G intraveineuse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 4P1

P. 446-453 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Actualités sur l’infection à Chlamydia trachomatis
  • Bertille de Barbeyrac
| Article suivant Article suivant
  • Actualités diagnostique et thérapeutique des infections à Neisseria gonorrhoeae
  • Johan Chanal, François Lassau, Philippe Morand, Michel Janier, Nicolas Dupin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.