Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Symptom-to-needle times in ST-segment elevation myocardial infarction: Shortest route to a primary coronary intervention facility - 11/04/13

Doi : 10.1016/j.acvd.2012.12.003 
Henri Leleu a, , Frédéric Capuano a, Marie Ferrua a, Gérard Nitenberg a, Etienne Minvielle a, François Schiele b
a Projet COMPAQ-HPST, Inserm U988, institut Gustave-Roussy, 114, rue Édouard-Vaillant, 4e étage, 94805 Villejuif cedex, France 
b Department of Cardiology, University Hospital Besançon, Besançon, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Primary percutaneous coronary intervention (PCI) is the preferred management for patients with acute ST-segment elevation myocardial infarction (STEMI) if performed in a timely manner by experienced providers. Patients can access a PCI facility by three routes: prehospital STEMI diagnosis by emergency medical services (EMS) and direct transport by EMS to a PCI facility (EMS-PCI); visit to a hospital emergency department (ED) followed by referral to an on-site PCI facility (ED-PCI); or transfer from the ED to a PCI facility in another hospital (ED-transfer-PCI).

Aims

To assess the implementation rate in France of the guidelines recommending that STEMI patients be transported by EMS to a PCI facility and to compare the times between symptom onset and PCI for these three routes.

Methods

We used the results of the pilot testing of a national quality indicator programme on STEMI in 64 hospitals, providing data on patient characteristics, referral route and symptom-onset-to-needle time. We compared delays for each route in a Cox proportional-hazard model.

Results

In a population of 1217 patients, median symptom-onset-to-needle time was 186minutes (Q1 133; Q3 292) for the EMS-PCI route, 237minutes (Q1 165; Q3 368) for the ED-PCI route and 305minutes (Q1 230; Q3 570) for the ED-transfer-PCI route. A total of 70.8% of patients were transported by EMS as recommended. After adjustment for age, symptom onset period (weekends/nights) and history of cardiovascular disease, the EMS-PCI route was associated with the shortest symptom-onset-to-needle times. The hazard ratio was 0.71 [0.59–0.86] for the ED-PCI route and 0.67 [0.52–0.86] for the ED-transfer-PCI route.

Conclusion

STEMI patients receive prompter care after prehospital diagnosis and direct transport to a PCI facility by EMS than by visiting a hospital ED. Use of this referral route should be further encouraged in France as approximately one-third of STEMI patients are still presenting directly to the ED.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

La prise en charge de l’infarctus du myocarde (IDM) sur la mise en œuvre d’une stratégie de reperfusion coronaire la plus précoce possible, en générale par angioplastie si elle peut être accomplie à temps par des opérateurs entraînés. En France, plusieurs filières de prise en charge ont été identifiées. La filière recommandée s’appuie sur l’appel au samu-centre 15, déclenchant l’envoi d’un effecteur qui effectue un diagnostic pré-hospitalier et amène le patient dans un établissement hospitalier avec une salle de coronarographie diagnostique et interventionnelle (SCDI). Cependant, d’autres filières existent. En effet, certains patients se présentent directement aux urgences des établissements hospitaliers et sont soit pris en charge dans l’établissement lorsque celui-ci dispose d’une SCDI, soit transféré dans un établissement en disposant.

Objectifs

L’objectif de cette étude est de comparer les délais de prise en charge entre les symptômes et la ponction d’angioplastie selon la filière empruntée par le patient.

Méthodes

Les données issues de l’évaluation de la qualité de la prise en charge de l’IDM dans 64 établissements hospitaliers ont été utilisées. Celles-ci comportaient les caractéristiques des patients prises en charge, les filières suivies, et les délais de prise en charge définis comme le délai entre les symptômes et la ponction d’angioplastie. Les filières ont été comparées à l’aide d’un modèle à risque proportionnel.

Résultats

Parmi les 1217 patients inclus, le délai moyen de prise en charge était de 186minutes (Q1 133 ; Q3 292) pour la filière recommandée comparée à 237minutes (Q1 165 ; Q3 368) et 305minutes (Q1 230 ; Q3 570) pour les patients se présentant directement aux urgences respectivement d’un établissement hospitalier avec et sans SCDI. Au total, 70,8 % des patients ont suivi la filière recommandée. Après avoir ajusté sur l’âge, la période de prise en charge (week-end et nuit) et les antécédents cardiovasculaires, la filière recommandée était associée au délai de prise en charge le plus court comparé aux filières passant par les urgences des établissements avec et sans SCDI (Hazard ratio de 0,71 [0,59–0,86] et 0,67 [0,52–0,86] respectivement).

Conclusion

Les patients pris en charge dans la filière recommandée reçoivent des soins plus précoces comparés aux autres filières. Cependant, dans notre étude, un tiers des patients n’ont pas suivi la filière recommandée, ce qui suggère que davantage d’efforts d’éducation doivent être fait auprès de la population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Emergency ambulance systems, Acute myocardial infarct, Prehospital care, Triage

Mots clés : Samu, Infarctus du myocarde, Filière de prise en charge, Coronarographie

Abbreviations : AMI, ED, EMS, HR, PCI, STEMI


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 106 - N° 3

P. 162-168 - mars 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact of multivessel disease on myocardial perfusion and survival among patients undergoing primary percutaneous coronary intervention with glycoprotein IIb/IIIa inhibitors
  • Giuseppe De Luca, Michael Gibson, Donald Cutlip, Kurt Huber, Dariusz Dudek, Francesco Bellandi, Marko Noc, Mauro Maioli, Simona Zorman, Uwe Zeymer, Gioel Gabrio Secco, Henrique Mesquita Gabriel, Ayse Emre, Hans-Richard Arntz, Tomasz Rakowski, Maryann Gyongyosi, Arnoud W.J. van’t Hof, on behalf of the EGYPT Cooperation
| Article suivant Article suivant
  • Pathophysiology of persistent pulmonary hypertension of the newborn: Impact of the perinatal environment
  • Laurent Storme, Estelle Aubry, Thameur Rakza, Ali Houeijeh, Véronique Debarge, Pierre Tourneux, Philippe Deruelle, Thomas Pennaforte, French Congenital Diaphragmatic Hernia Study Group

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.