Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Correlation between urine ketones (acetoacetate) and capillary blood ketones (3-beta-hydroxybutyrate) in hyperglycaemic patients - 17/02/08

Doi : 10.1016/j.diabet.2006.11.006 

P. Taboulet [1],

N. Deconinck [1],

A. Thurel [1],

L. Haas [1],

J. Manamani [1],

R. Porcher [2],

C. Schmit [1],

J.-P. Fontaine [1],

J.-F. Gautier [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Résumé

Corrélation entre cétonurie (acétoacétate) et cétonémie capillaire (3-bêta-hydroxybutyrate) chez les patients hyperglycémiques.

Objectif

Afin de faciliter la transition entre cétonurie (acétoacétate) et cétonémie capillaire (3-bêta-hydroxybutyrate), nous avons étudié la corrélation entre ces deux tests.

Méthode

Étude rétrospective de tous les patients hyperglycémiques (2,5 g/l) à l'arrivée dans une structure d'urgence. Nous avons étudié la corrélation entre la cétonurie (Clinitek 50, Bayer) et la cétonémie (Optium, Abbott). Nous avons ensuite étudié les risques relatifs d'acidocétose et d'hospitalisation associés à chacun de ces tests.

Résultats

En 33 mois, 529 patients adultes avec dosages urinaire et capillaire de cétones ont été inclus (acidocétose 8 %, taux d'hospitalisation 49 %). Une cétonurie à +, ++ ou +++ correspondait à une médiane de cétonémie de 0,5 mmol/l (intervalle interquartile ou IIQ : 0,1–0,9), 0,7 mmol/l (IIQ : 0,2–1,8) ou 3 mmol/l (IIQ: 1,4–5,2), respectivement. Les risques relatifs d'acidocétose et d'hospitalisation associés à une cétonémie supérieure ou égale à 3 mmol/l étaient supérieurs à ceux associés à une cétonurie à +++ : 74 (IC 95 % : 48–88) et 2,9 (IC 95 % : 2,5–3) versus 31 (IC 95 % : 18–45) et 2 (IC 95 % : 1,7–2,1), respectivement.

Conclusion

Chez les patients hyperglycémiques, une bonne corrélation a été observée entre la cétonurie et la cétonémie capillaire dans les valeurs basses, mais la corrélation était mauvaise dans les valeurs hautes. Chaque test peut donc être utilisé pour exclure une cétose, mais la cétonémie capillaire est plus performante que la cétonurie pour affirmer une acidocétose.

Abstract

Abstract

Aims

To facilitate the transition from urine ketones (acetoacetate) to capillary blood ketones (3-beta-hydroxybutyrate), we studied the correlation between these two tests.

Methods

Retrospective study of all patients with blood glucose greater than or equal to 2.5 g/l on arrival in the Emergency Department. We studied the correlation between urine ketones (Clinitek 50, Bayer) and capillary blood ketones (Optium, Abbott). We then compared the relative risks (RR) of ketoacidosis and hospitalization associated with each of these tests.

Results

In 33 months, 529 adult patients with both urine and blood testing for ketones were enrolled (ketoacidosis 8%, admission rate 49%). Urine ketones scored as +, ++ and +++ corresponded to median capillary blood ketone levels of 0.5 mmol/l (IQR: 0.1–0.9), 0.7 mmol/l (IQR: 0.2–1.8) and 3 mmol/l (IQR: 1.4–5.2), respectively. RRs of ketoacidosis or hospitalization associated with blood ketones greater than or equal to 3 mmol/l were higher than those associated with +++ urine ketones: 74 (95% confidence interval [CI]: 48–88) and 2.9 (95% CI: 2.5–3) versus 31 (95% CI: 18–45) and 2 (95% CI: 1.7–2.1), respectively.

Conclusions

In hyperglycaemic patients in the Emergency Department, a good correlation was observed between urine ketones and capillary blood ketones for low values, but a poor correlation was observed for high values. Either test can therefore be used to exclude ketosis, but the capillary blood ketones test is more accurate to confirm ketoacidosis.


Mots clés : Corps cétoniques , 3-Bêta-hydroxybutyrate , Acétoacétate , Diabète , Acidocétose

Keywords: Ketones , 3-Beta-hydroxybutyrate , Acetoacetate , Diabetes , Ketoacidosis


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 2

P. 135-139 - avril 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Evaluation of metalloproteinase 2 and 9 levels and their inhibitors in diabetic and healthy subjects
  • G. Derosa, A. D’Angelo, C. Tinelli, E. Devangelio, A. Consoli, R. Miccoli, G. Penno, S. Del Prato, S. Paniga, A.F.G. Cicero
| Article suivant Article suivant
  • Five-year predictive factors of type 2 diabetes in men with impaired fasting glucose
  • P. Lecomte, S. Vol, E. Cacès, C. Born, C. Chabrolle, G. Lasfargues, J.-M. Halimi, J. Tichet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.