Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Os acromial : une source de douleur scapulaire à ne pas manquer - 06/06/13

Doi : 10.1016/j.rcot.2012.10.076 
O. Barbier , D. Block, C. Dezaly, F. Sirveaux, D. Mole
 Centre chirurgical Émile-Gallé, 49, rue Hermitte, 54000 Nancy, France 

*Auteur correspondant. HIA Begin, 69, avenue de Paris, 94160 Saint-Mande, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’os acromial est un défaut de fusion des noyaux d’ossification de l’acromion. Le plus souvent, il est asymptomatique et de découverte fortuite. Quand il est douloureux, il représente un diagnostic différentiel à ne pas méconnaitre du syndrome sous-acromial.

Hypothèse

L’instabilité d’un os acromial est responsable de scapulalgies atypiques. Sa stabilisation par haubanage et greffon encastré en sarcophage permet sa fusion et le retour à l’indolence.

Patients et méthode

La série se composait de dix patients âgés en moyenne de 43ans et présentant une douleur de l’épaule résistante au traitement conservateur depuis un délai moyen de 15 mois. Les circonstances d’apparition étaient traumatiques dans trois cas. Trois patients avaient comme antécédent une acromioplastie qui ne les avait pas soulagés. Tous présentaient une douleur à la palpation du bord supérieur de l’acromion. Le diagnostic était confirmé pour huit patients par un test infiltratif positif. Le score de Constant préopératoire moyen était de 53,4. L’intervention comportait une ostéosynthèse à ciel ouvert de l’os acromial par brochage et haubanage associé à une greffe iliaque encastrée sans acromioplastie complémentaire.

Résultats

Le recul moyen était de 48 mois. L’indolence était obtenue dans sept cas et tous les patients étaient améliorés et satisfaits. Radiologiquement, tous les os acromiaux avaient fusionné. Le score de Constant moyen était de 82,2.

Discussion

La responsabilité de l’os acromial dans la genèse des douleurs est confirmée par l’efficacité du test infiltratif dans la néo-articulation et le retour à l’indolence après fusion osseuse. De plus, notre technique est fiable permettant toujours la fusion de l’os acromial. L’ostéosynthèse par hauban favorise le relèvement de l’os acromial et sa fusion. Les auteurs insistent sur la nécessité, en cas de syndrome sous-acromial, de rechercher l’existence d’un os acromial qu’une acromioplastie simple pourrait aggraver.

Type d’étude

Niveau de preuve IV : étude rétrospective observationnelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Acromion, Greffe iliaque, Ostéosynthèse


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 99 - N° 4

P. 382-389 - juin 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultat de deux techniques de reprise d’instabilité récidivante antérieure d’épaule après reconstruction capsulaire sélective initiale
  • N. Bonnevialle, A. Ibnoulkhatib, P. Mansat, M. Rongières, M. Mansat, P. Bonnevialle
| Article suivant Article suivant
  • Myxofibrosarcome superficiel : estimation du risque de récidive en fonction des marges de résection chirurgicale. À propos d’une série de 21 patients
  • G. Riouallon, F. Larousserie, E. Pluot, P. Anract

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.