Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Caractérisation des lésions pancréatiques focales par la mesure du coefficient de diffusion apparent en IRM à 1,5 tesla : expérience préliminaire - 09/06/13

Doi : 10.1016/j.jradio.2012.10.008 
M. Barral a, D. Sebbag-Sfez a, b, C. Hoeffel c, U. Chaput d, A. Dohan a, b, C. Eveno e, M. Boudiaf a, P. Soyer a, , b, f
a Service de radiologie viscérale et vasculaire, hôpital Lariboisière, Assistance publique–hôpitaux de Paris, 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris cedex 10, France 
b Université Paris-Diderot, Sorbonne Paris Cité, 10, avenue de Verdun, 75010 Paris, France 
c Service de radiologie (CH), hôpital Robert-Debré, 11, boulevard Pasteur, 51092 Reims cedex, France 
d Service hépato-gastro-entérologie, hôpital Lariboisière, Assistance publique–hôpitaux de Paris, 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris, France 
e Service de chirurgie digestive et oncologique, hôpital Lariboisière, Assistance publique–hôpitaux de Paris, 2, rue Ambroise-Paré, 75475 Paris cedex 10, France 
f UMR Inserm 965-Paris 7 « Angiogénèse et recherche translationnelle », 2, rue Amboise-Paré, 75010 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Comparer les capacités du coefficient de diffusion apparent (ADC) et de l’ADC normalisé utilisant comme référence le parenchyme pancréatique dans la caractérisation des lésions pancréatiques focales en IRM.

Patients et méthodes

Trente-six patients ayant des lésions pancréatiques focales (tumeurs malignes, n=18 ; tumeurs bénignes, n=10 ; pancréatites focales, n=8) ont bénéficié d’un examen d’imagerie par résonance magnétique de diffusion à 1,5 tesla avec trois valeurs de b (b=0, 400, 800s/mm2). Nous avons comparé l’ADC lésionnel et l’ADC lésionnel normalisé (se définissant par le rapport de l’ADC lésionnel sur l’ADC du pancréas adjacent apparemment normal) pour chaque type de lésion avec des tests non paramétriques.

Résultats

Nous avons trouvé des différences significatives, d’une part, entre les ADC des tumeurs malignes (1,150×10−3mm2/s) et les ADC des tumeurs bénignes (2,493×10−3mm2/s) (p=0,004) et, d’autre part, entre les ADC des tumeurs bénignes et les ADC des pancréatites pseudotumorales (1,160×10−3mm2/s) (p=0,0005) mais pas entre les ADC des tumeurs malignes et les ADC des pancréatites pseudotumorales (p=0,1092). L’utilisation de l’ADC normalisé nous a permis de trouver des différences significatives entre les tumeurs malignes (0,933×10−3mm2/s), les tumeurs bénignes (1,807×10−3mm2/s) et les pancréatites pseudotumorales (0,839×10−3mm2/s) (p<0,0001).

Conclusion

Nos résultats préliminaires laissent penser que la normalisation de l’ADC des lésions pancréatiques focales avec l’ADC du parenchyme pancréatique adjacent apparemment normal permet une meilleure caractérisation des lésions pancréatiques focales que l’ADC classique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Imagerie par résonance magnétique de diffusion, Imagerie par résonance magnétique, Coefficient de diffusion apparent, ADC normalisé, Imagerie du pancréas, Caractérisation des lésions


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Diagnostic and Interventional Imaging, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2013  Éditions françaises de radiologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 94 - N° 6

P. 636-644 - juin 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Emphysème chez les fumeurs asymptomatiques : évaluation quantitative par TDM et corrélations fonctionnelles respiratoires
  • K. Yasunaga, N. Chérot-Kornobis, J.-L. Edmé, A. Sobaszek, C. Boulenguez, A. Duhamel, J.-B. Faivre, J. Rémy, M. Rémy-Jardin
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison de l’IRM de diffusion corps entier et du bilan radiologique standard dans le staging du myélome
  • S. Narquin, P. Ingrand, I. Azais, V. Delwail, C. Tomowiak, R. Vialle, S. Boucecbi, J.-P. Tasu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.