Médecine

Paramédical

Autres domaines


Compressions du nerf médian dans la région du coude et de la partie proximale de l’avant-bras. À propos d’une série de 35 cas consécutifs - 19/06/13

Doi : 10.1016/j.main.2013.02.016 
L. Lafon a, S. Lautman b, P. Corcia c, J. Laulan a,
a Services de chirurgie orthopédique et traumatologique 1 et 2, unité de chirurgie de la main, hôpital Trousseau, CHU de Tours, 37044 Tours cedex, France 
b Centre Main Catalan, clinique mutualiste catalane, 66000 Perpignan, France 
c Service de neurologie, unité de neurophysiologie clinique, hôpital Trousseau, faculté de médecine, université François Rabelais, CHU de Tours, 37044 Tours cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les compressions du nerf médian au coude et à l’avant-bras représentent 7 à 10 % des mononeuropathies du nerf médian. La littérature distingue de façon discutable deux syndromes distincts : le syndrome du rond pronateur et celui du nerf interosseux antérieur. Nous rapportons une série rétrospective de 35 cas de compression proximale du nerf médian, incluant 13 cas déjà évalués en 2001, chez 34 patients pris en charge entre 1994 et 2011. La série était composée de 15 hommes et 19 femmes ayant un âge moyen de 57ans. Les symptômes subjectifs, associés ou non à un déficit, étaient le principal motif de consultation. La neurographie montrait des anomalies dans 18 cas et la myographie des anomalies dans 30 cas. Au moins un site de compression a été retrouvé à l’intervention. Parmi les 31 cas revus avec un recul moyen de 69 mois, dont neuf des 13 cas déjà évalués en 2001, 28 se considéraient améliorés, et tous sauf un avaient été objectivement améliorés par la chirurgie. Les neuf cas déjà évalués en 2001 avaient de meilleurs résultats en 2011. Il n’y avait pas de critère clinique ou électroneuromyographique préopératoire permettant d’individualiser deux entités et la compression siégeait toujours sur le tronc du nerf médian. Sans amélioration après un traitement médical, le traitement chirurgical doit être proposé, tous les sites potentiels de compression doivent être explorés. Les patients doivent être informés que l’amélioration peut prendre plusieurs années.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Median nerve entrapment at the elbow and the proximal forearm represents 7 to 10 % of median nerve mononeuropathies. Literature distinguishes two distinct syndromes: the pronator syndrome and the anterior interosseous nerve syndrome. We report a retrospective series of 35 cases of proximal compression of the median nerve, including a previous study of 13 cases assessed in 2001. Thirty-four patients were operated on between 1994 and 2011. The series included 15 men and 19 women with a mean age of 57years. Subjective complaints were the main reason of consulting with or without a deficit. All but one benefited from a preoperative electrical study. Neurography showed abnormalities in 18 cases and myography in 30 cases. At least one site of compression was found at surgery. Thirty-one cases, including nine of the 13 cases previously evaluated in 2001, were assessed with a mean follow-up of 69months. Twenty-height considered them improved and all but one were objectively improved by surgery. The nine cases evaluated in 2001 had better results in 2011. Through this series and an exhaustive literature review, we concluded that there are no preoperative criteria that can differentiate a pronator teres syndrome from an anterior interosseous nerve syndrome. If no improvement occurs, surgical treatment should be proposed, one must then assess all potential sites of nerve entrapment. Patients must be informed that improvement can take several years.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Nerf médian, Syndrome canalaire, Syndrome du rond pronateur, Syndrome du nerf interosseux antérieur, Syndrome de Parsonage-Turner

Keywords : Median nerve, Nerve entrapment syndrome, Pronator teres syndrome, Anterior interosseous nerve syndrome, Parsonage-Turner syndrome


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 3

P. 147-153 - juin 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Surgical treatment of brachial plexus posterior cord lesion: A combination of nerve and tendon transfers, about nine patients
  • C. Oberlin, J. Chino, Z. Belkheyar
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation clinique et radiologique d’un implant d’interposition en acide polylactique après trapézectomie
  • V. Guinet, J.-P. Mure, E. Vimont

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.