Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Reflux gastro-œsophagien : comment progresser au-delà des inhibiteurs de la pompe à protons ? - 25/06/13

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.09.002 
Mireille Simon, Frank Zerbib
Université Bordeaux Segalen, CHU de Bordeaux, hôpital Saint-André, service hépatogastro-entérologie et oncologie digestive, 33075 Bordeaux, France 

Frank Zerbib, Hôpital Saint-André, service d’hépatogastro-entérologie et oncologie digestive, 1, rue Jean-Burguet, 33075 Bordeaux, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Optimisation of proton pump inhibitors use may improve reflux symptoms in 20–25% of the patients.

Pathological gastro-oesophageal reflux should be documented in a patient with refractory reflux symptoms using upper endoscopy and/or pH testing.

While on proton pump inhibitors twice daily, persistent symptoms are not related to gastro-oesophageal reflux disease (GERD) in 50% of the patients.

The new anti-reflux compounds have yet a limited efficacy and side effects that currently limit their development.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Une optimisation du traitement par les inhibiteurs de la pompe à protons permet un meilleur contrôle des symptômes de reflux dans 20–25 % des cas.

Tout reflux gastro-œsophagien résistant aux inhibiteurs de la pompe à protons doit être documenté par une fibroscopie œsogastroduodénale (FOGD) et/ou une pH-métrie sans traitement.

Lors d’un traitement par inhibiteurs de la pompe à protons à double dose, dans plus de 50 % des cas, les symptômes persistants ne sont pas en rapport avec un reflux gastro-œsophagien.

Les nouvelles classes thérapeutiques anti-reflux ont une efficacité et un profil de tolérance ne permettant pas actuellement la poursuite de leur développement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 7-8

P. 1081-1084 - juillet 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le trastuzumab dans le traitement adjuvant du cancer du sein
  • Nabil Ismaili, Sanaa Elmajjaoui, Ali Tahri, Noureddine Benjaafar, Hassan Errihani, Rhizlane Belbaraka
| Article suivant Article suivant
  • Gestion des traitements de substitution aux opiacés lorsqu’un antalgique est indiqué
  • Vincent Laprevote, Pierre A. Geoffroy, Benjamin Rolland, Benoît F. Leheup, Paolo Di Patrizio, Olivier Cottencin, Raymund Schwan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.