Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La sédation en fin de vie chez l’enfant atteint de cancer : concordances avec les recommandations - 16/07/13

Doi : 10.1016/j.oncohp.2013.04.001 
M.O. Serinet a, J. Michon b, M.C. Lefort b, M. Guillon c, V. Hentgen d, J.-A. Furioli e, B. Rétali f, B. Pellegrino g, E. Seigneur b, L. Copel h, D. Orbach b,
a Centre thérapeutique pédiatrique, 78830 Bullion, France 
b Département de pédiatrie, adolescents, jeunes adultes, institut Curie, 26, rue d’Ulm, 75231 Paris cedex 05, France 
c Service de pédiatrie, hôpital Ambroise-Paré, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
d Service de pédiatrie, centre hospitalier Chesnay, 78000 Chesnay, France 
e Service de pédiatrie, centre hospitalier de Mantes, 78200 Mantes La-Jolie, France 
f Service de pédiatre, centre hospitalier de Pontoise, 95000 Pontoise, France 
g Service de pédiatrie, centre hospitalier intercommunal de Poissy-Saint-Germain, 78300 Poissy, France 
h Unité mobile d’accompagnement, institut Curie, 75231 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Propos

L’objectif est d’évaluer les pratiques hospitalières concernant la sédation pour détresse en fin de vie de l’enfant atteint de cancer et de vérifier leur concordance aux recommandations publiées.

Méthodes

Une analyse rétrospective des patients suivis dans le département d’oncologie pédiatrique de l’institut Curie (DOP-AJA), Paris, a été conduite.

Résultats

Entre 2008 et 2010, 36 enfants ont eu recours à une sédation pour détresse en fin de vie : 26 sont décédés dans le DOP-AJA et dix dans un service de proximité. L’indication de sédation reposait pour la totalité des enfants sur l’existence de symptômes réfractaires, dyspnée (67 %) et douleurs (56 %) principalement. Le midazolam a été utilisé en première intention pour 97 % des enfants. Le délai médian entre la mise en route de la sédation et le décès était de deux jours (0–20jours). La décision de mise en route d’une sédation était partagée avec les parents et tracée dans le dossier dans 91,5 % des cas. La traçabilité d’une réunion collégiale en amont n’était mentionnée que pour 11 % des enfants.

Conclusions

La sédation en fin de vie reste une nécessité fréquente en oncologie pédiatrique. Les modalités pratiques semblent assez concordantes avec les recommandations publiées mais méritent d’être mieux tracées dans le dossier médical du patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

The objective is to assess hospital practices regarding sedation for distress at the end of life for the children with cancer and to check their consistency with the published recommendations.

Methods

A retrospective analysis of patients in the pediatric oncology department at the institute Curie (DOP-AJA), Paris, was conducted.

Results

Between 2008 and 2010, 36 children have resorted to sedation for distress at the end of life: 26 died in the DOP-AJA and 10 in a share care hospital. The indication of sedation was based for all children on the existence of refractory symptoms, mainly dyspnea (67%) and pain (56%). Midazolam was used first line for 97% of the children. The median time between the start of sedation and death was 2days (0–20days). The decision of implementation of sedation was shared with the parents and drawn in the folder in 91.5% of cases. The traceability of a collegial meeting upstream was mentioned for only 11% of children.

Conclusions

End of life sedation is a fairly common need in pediatric oncology. The practical arrangements appear to be quite concordant with the published recommendations but should be better registered in the patient's medical file.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sédation, Midazolam, Soins palliatifs, Enfant, Cancer

Keywords : Sedation, Midazolam, Palliative care, Children, Cancer


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 1

P. 21-31 - juin 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie des cancers de l’adolescent
  • E. Desandes
| Article suivant Article suivant
  • Greffes non apparentées de sang placentaire dans les maladies métaboliques
  • P. Sok-Fedele, C. Galambrun, F. Bourgues, F. Naudet, V. Gandemer, G. Michel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.