Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ménométrorragies, dysménorrhées de l’adolescente - 23/07/13

Doi : 10.1016/j.arcped.2013.04.010 
L. Bricaire , E. Laroche, S. Christin-Maitre
 Service d’endocrinologie et médecine de la reproduction, hôpital Saint-Antoine, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les ménométrorragies sont fréquentes chez les adolescentes. Elles sont fonctionnelles dans la majorité des cas. Il convient d’éliminer une grossesse, des troubles de l’hémostase, en particulier la maladie de Willebrand qui est le trouble de coagulation le plus fréquent, et plus rarement une maladie chronique ou une endocrinopathie sous-jacente. L’évaluation est clinique (interrogatoire, score de Higham, évaluation du retentissement avec mesure de la pression artérielle) et biologique (en première intention : taux d’hCG, numération formule sanguine plaquettes (NFS), ferritine, taux de prothrombine, temps de céphaline activée). La prise en charge doit associer la correction de l’anémie en fonction de sa sévérité et l’arrêt des saignements. Le traitement repose sur la prescription d’agents anti-fibrinolytiques ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) associés le plus souvent à un traitement hormonal, de type estroprogestatif oral ou progestatif oral cyclique. Les dysménorrhées primaires ou fonctionnelles affectent 40 à 90 % des adolescentes et représentent une source importante d’absentéisme scolaire. La prise en charge initiale repose sur un traitement d’épreuve par AINS ou par la prescription d’un traitement hormonal estroprogestatif en cas d’un souhait d’une contraception ou en cas d’inefficacité des AINS. Il est fondamental en cas de douleurs pelviennes chroniques persistantes malgré le traitement d’épreuve de rechercher une pathologie pelvienne sous-jacente, en particulier une endométriose qui devra être recherchée par la réalisation d’une IRM pelvienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Menometrorrhagia is a common symptom in adolescents. It is idiopathic in most cases. In case of menometrorrhagia, it is necessary to exclude a pregnancy, a disorder of hemostasis, particularly the von Willebrand disease, as it represents the most common inherited disorder, and more rarely a chronic disease or an endocrinopathy. History of the bleedings, menstrual blood loss quantification by the Higham score and tolerance of the bleedings (blood pressure) should be evaluated. Laboratory testing includes hCG, ferritin level, a complete blood count, a prothrombin time, an activated partial thromboplastin. Management of menometrorrhagia is related to the severity of the blood loss. It associates antifibrinolytics or non-steroidal anti-inflammatory agents (NSAIDS) with hormonal treatments, such as estrogen-progestin oral contraceptive pill or cyclic oral progestins. Primary or functional dysmenorrhea concerns 40 to 90% of the teenagers and represents a frequent cause of school absenteeism. Management of primary dysmenorrhea is primarily based on a treatment by NSAIDS. In case of its inefficacy or if contraception is needed hormonal treatments, such as estrogen-progestin combined pill should be prescribed. It is very important when pelvic pain is chronic and not soothed by simple medications to look for a secondary dysmenorrhea, mainly endometriosis. In such cases, pelvic magnetic resonance imaging should be performed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 8

P. 910-914 - août 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dermatite atopique et allergie : quels liens ?
  • C. Karila
| Article suivant Article suivant
  • Bulletin Infovac

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.