Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intervention de conseil VIH prénatal orienté vers le couple et communication conjugale autour du VIH (Essai ANRS 12127 Prenahtest) - 27/07/13

Doi : 10.1016/j.respe.2013.02.013 
M. Plazy a, b, J. Orne-Gliemann a, b, , E. Balestre a, b, M. Miric c, S. Darak d, M. Butsashvili e, P. Tchendjou f, F. Dabis a, b, A. Desgrées du Loû g
a Centre Inserm U897 « Épidémiologie et Biostatistique », Inserm, 146, rue Léo-Saignat, 33000 Bordeaux, France 
b Institut de santé publique épidémiologie développement (ISPED), université Bordeaux Segalen, 146, rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux, France 
c Centro Nacional de Investigacion en Salud Materno Infantil, Hospital Infantil Dr. Robert Reid Cabral, Abraham Lincoln #2 Habitacion 424, Santo Domingo, République Dominicaine 
d Prayas Initiatives in Health, Energy, Learning and Parenthood, Amrita Clinic, Sambhaji Bridge Corner, Karve Road, 411004, Pune, Inde 
e Maternal and Child Care Union, 18a, Vazha-Pshavela ave, Tbilisi 0160, Géorgie 
f Centre Pasteur du Cameroun, laboratoire d’épidémiologie et de santé publique, BP 1274, Yaounde, Cameroun 
g Institut de recherche pour le développement, CEPED UMR université Paris Descartes–Sorbonne Paris-Cité – INED-IRD, 19, rue Jacob, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

The Prenahtest study investigated the efficacy of a couple-oriented HIV counselling session (COC) in encouraging couple HIV counselling and testing, and improving intra-couple communication about sexual and reproductive health. We report here on the effect of COC on intra-couple communication about HIV.

Methods

Within this 4-country trial (India, Georgia, Dominican Republic and Cameroon), 484 to 491 pregnant women per site were recruited and individually randomized to receive either the COC intervention, enhanced counselling with role playing, or standard post-test HIV counselling. Women were interviewed at recruitment, before HIV testing (T0), and 2 to 8weeks after post-test HIV counselling (T1). Four dichotomous variables documented intra-couple communication about HIV at T1: 1) discussion about HIV, 2) discussion about condom use, 3) suggesting HIV testing and 4) suggesting couple HIV counselling to the partner. An intra-couple HIV communication index was created: low degree of communication (“yes” response to zero or one of the four variables), intermediate degree of communication (“yes” to two or three variables) or high degree of communication (“yes” to the four variables). To estimate the impact of COC on the intra-couple HIV communication index, multivariable logistic regressions were conducted.

Results

One thousand six hundred and seven women were included in the analysis of whom 54 (3.4%) were HIV-infected (49 in Cameroon). In the four countries, the counselling group was associated with intra-couple HIV communication (P0.03): women allocated to the COC group were significantly more likely to report high or intermediate degrees of intra-couple communication about HIV (versus low degree of communication) than women allocated to standard counselling.

Conclusion

COC improved short-term communication about HIV within couples in different sociocultural contexts, a positive finding for a couple approach to HIV prevention.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

Afin d’améliorer l’implication des hommes dans la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, l’étude Prenahtest a évalué l’impact d’un conseil post-test du VIH orienté vers le couple (COC) dans quatre contextes socioculturels différents (Inde, Géorgie, République Dominicaine, Cameroun). Par le biais de jeux de rôles, cette intervention de COC vise à encourager les femmes enceintes à proposer le test VIH et le conseil de couple à leur partenaire, et à améliorer leur communication conjugale sur la santé sexuelle et reproductive. L’objectif de cette analyse est de mesurer l’impact du COC sur la communication conjugale autour du VIH.

Méthode

Près de 500 femmes enceintes ont été recrutées dans chaque pays et randomisées pour recevoir soit le COC, soit le conseil post-test VIH classique. Les femmes ont été interrogées à l’inclusion avant le test VIH (T0) et deux à huit semaines après le conseil post-test du VIH (T1). Quatre indicateurs dichotomiques ont documenté la communication conjugale autour du VIH à T1 : 1) la discussion sur le VIH, 2) la discussion sur les préservatifs, 3) la suggestion du test VIH et 4) celle du conseil VIH de couple au partenaire. Un index de communication conjugale autour du VIH a été créé : degré de communication faible (réponse « oui » à zéro ou un des quatre indicateurs), intermédiaire (« oui » à deux ou trois indicateurs) ou élevé (« oui » aux quatre indicateurs). Des régressions logistiques polytomiques ont été réalisées.

Résultats

Mille six cent sept femmes ont été incluses dans les analyses, parmi lesquelles 54 étaient infectées par le VIH (dont 49 au Cameroun). Dans les quatre sites de l’étude, les femmes du groupe COC étaient significativement plus nombreuses à déclarer un degré élevé ou intermédiaire de communication conjugale autour du VIH (ref. degré de communication faible) par rapport aux femmes du groupe conseil post-test VIH classique (p0,03).

Conclusion

Le COC semble efficace pour améliorer la communication conjugale autour du VIH dans des contextes socioculturels très différents, un résultat positif en faveur de l’approche de couple au sein de la prévention du VIH.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : HIV, Prenatal testing and counselling, Communication, Prevention, Couple

Mots clés : VIH, Dépistage et conseil prénatal, Communication, Prévention, Couple


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 61 - N° 4

P. 319-327 - août 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prevalence of toxoplasmosis in France in 1998: Is there a difference between men and women? At what age do children become infected?
  • H. Bellali, H. Pelloux, I. Villena, H. Fricker-Hidalgo, Y. Le Strat, V. Goulet
| Article suivant Article suivant
  • Investigation et gestion d’un foyer de saturnisme infantile dans un quartier de la commune du Port, Île de la Réunion
  • J.-L. Solet, P. Renault, J.-C. Denys, G. Teulé, R.-M. Dennemont, F. Domonte, C. Garnier, L. Aubert, L. Filleul, D. Polycarpe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.