Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficient interventions on suicide prevention: A literature review - 27/07/13

Doi : 10.1016/j.respe.2013.01.099 
E. du Roscoät a, c, F. Beck a, , b
a Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), 42, boulevard de la Libération, 93203 Saint-Denis cedex, France 
b Cermes3–équipe Cesames (centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société), CNRS UMR 8211/Inserm U988/EHESS, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, 45, rue des Saints-Pères, 75270 Paris cedex 06, France 
c Laboratoire parisien de psychologie sociale (LAPPS) – EA 4386, université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, 200, avenue de la République, 92000 Nanterre, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Aim

This review focuses on interventions to prevent suicide. It excludes psychotherapy evaluations and pharmaceutical clinical trials. The aim of this article is to provide useful input to the reflection on and the development of actions for professionals who may be concerned by suicide prevention.

Method

This research is based on 41 published evaluation studies presenting results on at least one of the three following outcomes: completed suicides, suicide attempts, and suicidal ideations. These studies have been classified into seven categories of preventive action.

Results

According to data from the literature selected for our analysis, the three most efficient categories of intervention seem to be the limitation of access to lethal means, the preservation of contact with the patients hospitalized for a suicide attempt after hospitalization, and the implementation of emergency call centers. The four other categories of intervention examined in this study — the training of general practitioners, the reorganization of care, programs in schools, and information campaigns — have not yet shown sufficient proof of their efficacy. Nevertheless, these interventions, under certain conditions, can also contribute significantly to the prevention of suicide.

Conclusion

The majority of effective interventions minister to people already suffering from psychological disorders, but health promotion initiatives prior to situations of psychological disorders also deserve to be considered, in particular the implementation of services for the isolated elderly.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Les interventions évaluées dans le champ de la prévention du suicide, autres que les essais cliniques portant sur l’évaluation des médicaments ou encore l’évaluation des psychothérapies, font l’objet d’une littérature relativement restreinte. Cet article se propose d’analyser cette littérature afin d’apporter des éléments utiles à la réflexion ainsi qu’à l’élaboration d’actions pour les professionnels susceptibles d’être concernés par la question.

Méthode

Ce travail s’appuie sur un corpus de 41 recherches évaluatives ayant fait l’objet de publications scientifiques et présentant des résultats sur au moins l’un des trois indicateurs suivants : suicides accomplis, tentatives de suicide ou pensées suicidaires. Sept grandes catégories d’interventions sont analysées : la restriction des moyens létaux, le maintien d’un contact avec les patients, les lignes et centres d’appel, la formation des médecins généralistes, les interventions en milieu scolaire, l’organisation de la prise en charge suite à une tentative de suicide et les campagnes d’information du public.

Résultats

Essentiellement trois catégories d’intervention se dégagent dans la littérature comme ayant apporté les preuves de leur efficacité. C’est le cas de la restriction de l’accès aux moyens létaux, du maintien d’un contact avec les patients sortis de l’hôpital après une tentative de suicide ainsi que de l’implantation de lignes d’appel. Les quatre autres catégories d’intervention, bien que n’ayant pas encore démontré la robustesse de leur efficacité, sont également susceptibles sous certaines conditions, de contribuer utilement à la prévention du suicide.

Conclusion

Globalement, la majorité des interventions évaluées comme efficaces concernent d’une façon ou d’une autre la prise en charge de personnes déjà en souffrance psychique. Cependant, les approches de promotion de la santé, en amont de l’apparition des troubles, telles que le développement d’offres de services auprès des personnes âgées isolées, méritent d’être considérées comme des outils prometteurs pour la prévention du mal être.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Literature review, Suicide prevention, Suicidal ideations, Evaluation of interventions, Public health, Suicide, Psychological distress

Mots clés : Revue de littérature, Prévention du suicide, Pensées suicidaires, Interventions évaluées, Santé publique, Suicide, Détresse psychologique


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 61 - N° 4

P. 363-374 - août 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs sociodémographiques et recours aux soins pour raisons psychologiques chez les jeunes adultes
  • L.-A. de Monteynard, N. Younès, M. Melchior
| Article suivant Article suivant
  • Étude de la santé déclarée par les personnes riveraines de sources locales de pollution environnementale : une revue de la littérature. Première partie : les indicateurs de santé déclarée
  • C. Daniau, F. Dor, D. Eilstein, A. Lefranc, P. Empereur-Bissonnet, W. Dab

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.