Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Update on prehospital emergency care of severe trauma patients - 14/08/13

Doi : 10.1016/j.annfar.2013.07.005 
K. Tazarourte a, , e , E. Cesaréo a, D. Sapir b, A. Atchabahian c, J.-P. Tourtier d, N. Briole b, B. Vigué e
a Pôle Samu–urgence–réanimation, hôpital Marc-Jacquet, 77000 Melun, France 
b Samu 91, centre hospitalier Sud-Francilien, 91000 Corbeil, France 
c Department of Anesthesiology, NYU School of Medicine, New York, NY, United States 
d Service de médecine d’urgence, brigade des sapeurs pompiers de Paris, 1, place Jules-Renard, 75017 Paris, France 
e Département d’anesthésie–réanimation, CHU Le Kremlin-Bicêtre, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The prognosis of severe trauma patients is determined by the ability of a healthcare system to provide high intensity therapeutic treatment on the field and to transport patients as quickly as possible to the structure best suited to their condition. Direct admission to a specialized center (“trauma center”) reduces the mortality of the most severe trauma at 30 days and one year. Triage in a non-specialized hospital is a major risk of loss of chance and should be avoided whenever possible. Medical dispatching plays a major role in determining patient care. The establishment of a hospital care network is an important issue that is not formalized enough in France. The initial triage of severe trauma patients must be improved to avoid taking patients to hospitals that are not equipped to take care of them. For this purpose, the MGAP score can predict severity and help decide where to transport the patient. However, it does not help predict the need for urgent resuscitation procedures. Hemodynamic management is central to the care of hemorrhagic shock and severe head trauma. Transport helicopter with a physician on board has an important role to allow direct admission to a specialized center in geographical areas that are difficult to access.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le pronostic des traumatisés graves est déterminé par la capacité d’un système de soins à prodiguer une intensité de soins thérapeutiques élevée sur le terrain et à diriger le patient le plus rapidement possible vers la structure la mieux adaptée à son état. L’admission directe dans un centre spécialisé (trauma center) réduit la mortalité des traumatisés les plus graves à 30jours et un an. Le relais par un hôpital non spécialisé est un risque majeur de perte de chance et doit être évité autant que possible. La régulation médicale joue un rôle majeur dans le parcours de soins du patient et la mise en place d’un réseau de soins hospitalier est un enjeu important, pas assez formalisé en France. Le triage initial des traumatisés graves doit être amélioré pour éviter d’adresser des patients dans des hôpitaux incapables de les prendre en charge. À cet effet, le score MGAP peut permettre de prédire la gravité et d’aider à orienter le patient. Toutefois, il ne permet pas de prédire la nécessité de réaliser des gestes de réanimation urgents. Le contrôle de l’hémodynamique est l’élément central de la prise en charge des chocs hémorragiques et des traumatismes crâniens graves. L’hélicoptère médicalisé a un rôle important pour permettre une admission directe en centre spécialisé dans des zones géographiques difficiles d’accès.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Advanced trauma life support, Trauma system, Traumatic brain injury, Major trauma, Prehospital care

Mots clés : Traumatismes graves, Centres spécialisés, Traumatisme crânien grave, Réseau


Plan


 Article presented at Monothematic meeting of Sfar (Société française d’anesthésie et de réanimation): “Severe trauma: the first 24 hours”, Paris, May 29th, 2013.
☆☆ This article is published under the responsibility of the Scientific Committee of the “Journée Monothématique 2013” de la SFAR (www.jmtsfar.com/). The editorial board of the Annales françaises d’anesthésie et de réanimation was not involved in the conception and validation of its content.


© 2013  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 7-8

P. 477-482 - juillet 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Severity assessment in trauma patient
  • M. Raux, B. Vivien, J.-P. Tourtier, O. Langeron
| Article suivant Article suivant
  • The initial management of severe trauma patients at hospital admission
  • A. Harrois, S. Hamada, C. Laplace, J. Duranteau, B. Vigué

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.