Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Haemorrhagic shock, therapeutic management - 14/08/13

Doi : 10.1016/j.annfar.2013.07.008 
J.-S. David a, b, , C. Spann a, G. Marcotte c, B. Reynaud a, b, O. Fontaine a, M. Lefèvre a, V. Piriou a, b
a Department of Anaesthesia and Intensive Care, Lyon Sud Hospital, Hospices Civils de Lyon, 69495 Pierre-Bénite cedex, France 
b Charles-Mérieux School of Medicine, University Claude-Bernard Lyon 1, 69310 Oullins, France 
c Department of Anaesthesia and Intensive Care, Édouard-Herriot Hospital, Hospices Civils de Lyon, 69437 Lyon cedex 03, France 

Corresponding author. Service d’anesthésie-réanimation, centre hospitalier Lyon Sud, chemin du Grand-Revoyet, 69495 Pierre-Bénite cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The management of a patient in post-traumatic haemorrhagic shock will meet different logics that will apply from the prehospital setting. This implies that the patient has beneficiated from a “Play and Run” prehospital strategy and was sent to a centre adapted to his clinical condition capable of treating all haemorrhagic lesions. The therapeutic goals will be to control the bleeding by early use of tourniquet, pelvic girdle, haemostatic dressing, and after admission to the hospital, the implementation of surgical and/or radiological techniques, but also to address all the factors that will exacerbate bleeding. These factors include hypothermia, acidosis and coagulopathy. The treatment of these contributing factors will be associated to concepts of low-volume resuscitation and permissive hypotension into a strategy called “Damage Control Resuscitation”. Thus, the objective in situation of haemorrhagic shock will be to not exceed a systolic blood pressure of 90mmHg (in the absence of severe head trauma) until haemostasis is achieved.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La prise en charge d’un patient en état de choc hémorragique post-traumatique va répondre à différentes logiques qui vont s’appliquer dès la phase préhospitalière. Cela suppose que le patient a bénéficié d’une stratégie préhospitalière de type « Play and Run » et qu’il a été adressée dans un centre adapté à son état clinique permettant le traitement de toutes les lésions hémorragiques. Les objectifs du traitement vont être de contrôler le saignement précocement par l’utilisation de garrot, ceinture pelvienne, pansement hémostatique, puis à l’arrivée à l’hôpital, par la mise en œuvre de techniques chirurgicales et/ou radiologiques ; mais également de traiter tous les facteurs qui vont exacerber l’hémorragie. Ces facteurs comprennent l’hypothermie, l’acidose et la coagulopathie. Au traitement de ces facteurs favorisants, va s’associer l’utilisation des concepts de réanimation à bas volume et d’hypotension artérielle permissive pour définir une stratégie nommée « Damage Control Resuscitation ». Ainsi, l’objectif en cas d’état de choc sera de ne pas dépasser une pression artérielle systolique de 90mmHg (en l’absence de traumatisme crânien grave) jusqu’à ce que l’hémostase soit obtenue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Haemorrhage, Trauma, Damage control, Permissive hypotension

Mots clés : Hémorragie, Trauma, Damage control, Hypotension permissive


Plan


 Article presented at Monothematic meeting of Sfar (Société française d’anesthésie et de réanimation): “Severe trauma: the first 24hours”, Paris, May 29th, 2013.
☆☆ This article is published under the responsibility of the Scientific Committee of the “Journée Monothématique 2013” de la Sfar (www.jmtsfar.com/). The editorial board of the Annales françaises d’anesthésie et de réanimation was not involved in the conception and validation of its content.


© 2013  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 7-8

P. 497-503 - juillet 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The initial management of trauma patients is an especially relevant setting to evaluate professional practice patterns
  • A. Harrois, P.-M. Mertes, K. Tazarourte, A. Atchabahian, J. Duranteau, O. Langeron, B. Vigué
| Article suivant Article suivant
  • Case scenario – thoracic trauma
  • P. Michelet, S. Boussen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.