Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Croyances dysfonctionnelles liées au craving : évolution auprès des patients en post-cure d’alcoologie - 23/08/13

Doi : 10.1016/j.evopsy.2012.08.004 
Estelle Guilbaud a, Abdel Halim Boudoukha b, , Didier Acier b
a Psychologue, service d’évaluation cognitive et clinique, addictologie, laboratoire de psychologie des Pays de la Loire, faculté de psychologie, université de Nantes, chemin de la Censive-du-Tertre, BP 81227 Nantes cedex 3, France 
b Maître de conférences en psychologie clinique et pathologique, laboratoire de psychologie des Pays de la Loire, faculté de psychologie de Nantes, université de Nantes, chemin de la Censive-du-Tertre, BP 81227 Nantes cedex 3, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Chez des personnes présentant une alcoolo-dépendance, les cognitions (croyances, pensées, schémas) jouent un rôle important, d’une part, dans les alcoolisations et, d’autre part, sur le craving, défini comme une forte envie, irrésistible et impérieuse de consommer un produit. Différents types de croyances, dites dysfonctionnelles, ont été identifiés spécifiquement chez les patients alcoolo-dépendants comme pouvant favoriser une rechute. L’objet de cette recherche porte sur les comorbidités (volet qualitatif) et les croyances dysfonctionnelles relatives au craving (volet quantitatif). Il s’agit d’appréhender leur évolution au cours d’une prise en charge en post-cure. Dix patients en post-cure pour une dépendance à l’alcool ont été reçus en entretiens, semi-directifs (anamnèse) et directifs (MINI). Ils ont également rempli la version française validée du Craving Beliefs Questionnaire (questionnaire de croyances relatives au craving) à deux moments : au début de leur post-cure, puis à la fin de leur deuxième mois. Sur le plan qualitatif, les entretiens directifs et anamnestiques montrent une hétérogénéité des profils psychopathologiques et la présence de comorbidités dépressives et/ou anxieuses à l’exception d’un patient. Sur le plan quantitatif, les résultats montrent que les croyances irrationnelles diminuent chez tous les patients. Cependant, cette évolution n’est pas corrélée au nombre de prises en charge dont ils bénéficient. Une hypothèse est que ce soit le cadre global de la post-cure en lui-même qui influence les cognitions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Among patient with alcohol use disorders (AUD), cognitions (beliefs, thoughts, schemas) play an important role in alcohol abuse and in craving, defined as a strong and irresistible urge to consume a product. Various types of beliefs, said to be dysfunctional, were specifically identified among AUD patient as being able to favor a relapse. The aim of this research concerns the comorbidity (qualitative part of the research) and the dysfunctional beliefs relative to the craving (quantitative part of the research). The evolution of craving related beliefs are analyzed during a post-cure care. Ten French patients in post-cure care for AUD were received in clinical interview, and in structured interview (MINI). They also filled the French form of the Craving Beliefs Questionnaire at the two moments: At the beginning of post-cure care, then at the end. On the quantitative part, the results show that the irrational beliefs decrease among every patient. However, this evolution is not correlated with the number of post-cure care from which they benefit. A hypothesis is whether it is the global residential care in itself that influences the cognitions-beliefs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Addiction, Alcool, Rechute, Facteur de risques, Croyance, Craving, Bilan psychologique, Évaluation, Centre de post-cure

Keywords : Addiction, Alcohol use disorder, Relapse, Risk factor, Belief, Craving, Assessment, Residential care


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 3

P. 415-423 - juillet 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’exposition traumatique du sujet dit « névrosé » : destinée ou rencontre fortuite ? Aller au-devant et au-delà de l’évènement traumatique : de la confrontation traumatique désertifiée par le langage à la voie psychothérapique
  • Yann Auxéméry
| Article suivant Article suivant
  • Les prises de risque sexuel liées au VIH-sida chez les homosexuels masculins : synthèse des recherches sociologiques et psychologiques, perspectives cliniques
  • Pierre Bonny, François Sauvagnat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.