Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Syndrome plexique et/ou vasculaire du membre supérieur : diagnostic spécifique et rééducation des formes non compliquées - 05/09/13

[26-207-A-10]  - Doi : 10.1016/S1283-0887(13)56682-5 
S. Couzan a,  : Médecin vasculaire, E. Chave b : Kinésithérapeute, J.-M. Martin c : Kinésithérapeute
a 104, rue Bergson, 42000 Saint-Étienne, France 
b 45 bis, avenue de la Libération, 42000 Saint-Étienne, France 
c 28, rue de Alliés, 42100 Saint-Étienne, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 15
Iconographies 25
Vidéos 2
Autres 10

Résumé

Le diagnostic et le traitement par rééducation du syndrome de la traversée cervico-thoraco-brachiale, dans sa définition actuelle, ne différencient pas de manière précise le syndrome de compression neurovasculaire qui survient pour des mouvements d'abduction et rétropulsion (rares dans la gestuelle quotidienne) du syndrome plexique par mise en tension répétitive du plexus brachial qui survient en élévation et antépulsion et sans compression dynamique. Ce syndrome plexique, fréquent dans la gestuelle quotidienne, est le plus souvent responsable de la symptomatologie. À partir de ce démembrement, nous proposons un examen clinique spécifique statique avec le signe de la sonnette du plexus brachial et dynamique avec la manœuvre de mise en tension du plexus brachial (sans compression dynamique) et la manœuvre du chandelier (avec compression dynamique). L'échodoppler couleur statique et dynamique est l'examen de référence pour le diagnostic positif, différentiel et des éventuelles complications vasculaires. Le bilan kinésithérapique de l'ensemble de la région cervicodorsale et scapulaire associé au bilan médical permet de définir quatre entités principales avec le syndrome plexique mineur à modéré, le syndrome plexique important à sévère, le syndrome plexique important à sévère associé à un syndrome de compression neurovasculaire et le syndrome de compression. Une entité supplémentaire appelée « syndrome du trapèze supérieur » est également décrite. Ces cinq entités sont traitées par des techniques kinésithérapiques communes et des techniques spécifiques. Nous insistons également sur la séance d'éducation posturale thérapeutique et préventive qui précède la rééducation. Le bilan kinésithérapique, associé au bilan médical, permet de réaliser un traitement personnalisé, spécifique et adapté. Tous ces éléments indispensables sont réunis dans une fiche de liaison remise aux différents thérapeutes. Le syndrome plexique et/ou vasculaire du membre supérieur s'intègre ainsi dans « l'école du haut du dos » que nous proposons d'instituer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Syndrome plexique du membre supérieur, Syndrome de compression, Syndrome du trapèze supérieur, Manœuvre de mise en tension du plexus brachial, Rééducation spécifique, Éducation posturale, École du haut du dos


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Fibromyalgie : physiopathologie et accompagnement thérapeutique
  • M. Guinot, S. Launois, A. Favre-Juvin, C. Maindet-Dominici
| Article suivant Article suivant
  • Rééducation de l'épaule douloureuse non opérée, non instable
  • F. Srour, G. Barette, M. Loubiere

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.