Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Inventaire de personnalité de Eysenck et performances neuropsychologiques chez les apparentés de patients atteints de schizophrénie et de psychose affective - 17/02/08

Doi : ENC-12-2003-29-6-0013-7006-101019-ART7 

A. LAURENT [1],

C. GILVARRY [2],

A RUSSEL [1],

C. MATHIEU-CURA [1],

R. MURRAY [2]

Voir les affiliations

Résumé

Plusieurs études ont montré qu'il existait, chez les apparentés de patients schizophrènes, une augmentation de la prévalence de certains troubles de la personnalité. D'autres études ont montré, chez ces mêmes apparentés, des modifications subtiles des performances neuropsychologiques. Cependant, la spécificité des troubles de la personnalité a été peu étudiée, de même que la relation éventuelle entre les traits de personnalité et les déficits neuropsychologiques. Cent apparentés de patients schizophrènes (AS) et 88 apparentés de patients présentant des troubles schizoaffectifs et troubles bipolaires avec éléments psychotiques (APA) ont complété le questionnaire de personnalité de Eysenck. Ce questionnaire mesure le degré d'extraversion, de neuroticisme et de psychoticisme des sujets. Les sujets ont aussi été soumis à une évaluation de leur efficience intellectuelle, au test du Trail Making (TM) et à un test de fluence verbale. Les apparentés de sexe masculin du groupe AS ont obtenu des scores plus hauts sur l'échelle de psychoticisme que les apparentés de sexe masculin du groupe APA. Cette différence entre les deux groupes n'existe pas pour les apparentés de sexe féminin. Dans le groupe AS, une corrélation négative significative a été mise en évidence entre les performances au TM et les scores d'extraversion, et une corrélation négative significative entre les scores d'efficience intellectuelle et les scores de psychoticisme. En conclusion, ces résultats indiquent qu'il existe une augmentation spécifique du score de psychoticisme chez les apparentés masculins des patients schizophrènes. De plus, la relation entre les traits de personnalité et les performances neuropsychologiques pourraient indiquer que le psychoticisme augmente la vulnérabilité à la schizophrénie alors que l'extraversion la diminue.

Abstract

Personality dimensions and neuropsychological performance in first-degree relatives of patients with schizophrenia and by affective psychosis

Several studies have found a significant increase in the prevalence of some personality disorders in the first-degree relatives of patients with schizophrenia ; other studies have found subtle neuropsychological deficits in these relatives. However, little is known about the specificity of the personality traits reported or about the relationship between these traits and the neuropsychological deficits. One hundred first-degree relatives of patients with schizophrenia (AS) and 88 first-degree relatives of affective psychotic (APA) patients completed the Eysenck Personality Questionnaire which measures extraversion, neuroticism, psychoticism. They were also administered the National Adult Reading Test (NART), the Trail Making Test (TMT) and a Verbal Fluency Test (VFT). In the AS group, the male relatives scored significantly higher on the psychoticism scale than the male relatives in the APA group. There were no significant differences in personality between female relatives of the 2 patients groups. In the AS group, the NART scores were superior when the psychoticism scores were lower and the TMT performance was better when the extraversion scores were higher. These results seem to indicate some specificity as well as sex differences of the psychoticism dimension. Moreover, the relationship between the personality dimensions and the neuropsychological performance could indicate that psychoticism increases vulnerability to schizophrenia whereas extraversion decreases it.


Mots clés : Étude familiale ; , Personnalité ; , Schizophrénie ; , Tests neuropsychologiques.

Keywords: First-degree relatives ; , Neuropsychological tests ; , Personality dimensions ; , Schizophrenia.


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 6

P. 527-534 - décembre 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L'addiction au cannabis à l'épreuve de la Telic Dominance Scale (TDS)
  • A. BERNOUSSI, G. BRANDIBAS
| Article suivant Article suivant
  • La prévention secondaire du syndrome de stress post-traumatique : les débriefings psychologiques en question

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.