Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le déficit neuropsychologique dans la maladie d’Alzheimer débutante   - 17/02/08

Doi : ENC-6-2007-33-3-0013-7006-101019-200730033 

L. Traykov [1],

A.-S. Rigaud [3],

P. Cesaro [1],

F. Boller [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Cette analyse des désordres cognitifs de la maladie d’Alzheimer (MA) est centrée sur les atteintes des fonctions majeures. Une hétérogénéité du tableau clinique est observée dans les phases précoces de la maladie, bien que les déficits atteignant la mémoire épisodique et les fonctions exécutives soient les plus fréquents. La mémoire épisodique est précocement atteinte dans la MA. Un déclin particulier des capacités de l’administrateur central pour la mémoire de travail est également constaté dès l’apparition des premiers symptômes de la maladie. En revanche, la mémoire sémantique, qui concerne les connaissances régulières linguistiques et non linguistiques, apparaît mieux préservée au cours des phases précoces de la maladie. La mémoire implicite, qui requiert un rappel sans effort conscient, est habituellement préservée chez des patients alzheimériens, alors que leurs performances aux tests explicites exigeant un effort conscient de rappel sont détériorées. Pour ce qui concerne la reconnaissance, les études montrent que la remémoration inconsciente est aussi préservée au cours de la MA. Dans le cadre des fonctions exécutives, les patients sont particulièrement atteints dans les épreuves nécessitant une manipulation simultanée d’informations différentes, dans toutes les tâches impliquant une grande flexibilité cognitive, des capacités d’auto-contrôle et de structuration temporelle d’un plan. En revanche, dans les phases précoces de la maladie, les performances aux épreuves qui requièrent la formation de concepts verbaux sont beaucoup moins déficitaires. Les dernières études ont suggéré que le début de la MA est couramment précédé par une phase intermédiaire connue en tant que trouble cognitif léger (Mild Cognitive Impairment, MCI). Des travaux récents montrent également que dans des populations MCI un déficit des fonctions exécutives est présent précocement, même chez les sujets à risque quand le seul symptôme est le déclin de la mémoire épisodique. On peut estimer que la prise en compte des phases précoces de la maladie est d’un intérêt déterminant pour l’établissement des signes sur lesquels repose le diagnostic, pour la validation des expérimentations thérapeutiques, pour la prédiction des étapes de la détérioration démentielle.

Abstract

Neuropsychological impairment in the early Alzheimer’s disease

This analysis is centered on the study of cognitive disorders in Alzheimer’s disease (AD), mainly for major neuro­psychological functions. We insist on the heterogeneity of the clinical picture peculiarly in the early stages of the illness, even if the deficits of episodic memory and of attentional/executive capacities are the first to deteriorate, prece­ding impairment in perceptual and language function and potentially having a substantial impact on the patient’s capa­city to cope independently. An episodic memory deficit is the hallmark of AD, but it must be stressed that this deficit may take different forms and its origin may be traced back to different cognitive mechanisms. One of the most striking aspects of episodic memory impairment in AD is the rapidity of forgetfulness on which screening and diagnostic tests of AD are based. There is some evidence that the episodic memory deficit in AD is one of learning (encoding and storage) of information rather than to a deficit of retrieval. Furthermore, episodic memory performance in AD depends on the integrity of semantic memory abilities, so giving support to a hierarchical model of organization of human memory. Finally, recent results show that an impairment of conscious recollection is responsible for the poor performance of AD patients in recognition memory. Executive deficits appear predominantly in tasks requiring cognitive flexibility and self-monitoring. With the progression of the disease, additional deficits are observed in the verbal concept formation abilities. These findings might be also very useful in the differential diagnosis between AD and the other cortical and subcortical dementias, as well as in the differentiation between AD and fronto-temporal dementia. We consider that studying early stages of the illness is necessary to delineate the diagnostic signs, to validate the new therapeutic experiments, to predict stages of decline. Recent research suggested that onset of AD is commonly preceded by an interim phase known as mild cognitive impairment (MCI). MCI refers to the clinical condition in which persons experience memory loss to a greater extent than one would expect for age, yet they do not meet currently accepted criteria for clinically probable AD. Persons who experience this condition are at increased risk for the development of AD. In MCI, despite the comparable global cognitive functioning, the findings show more impaired retrieval from long-term storage than in NC. The cued recall improves slightly the total recall but the recognition is signi­ficantly impaired. Moreover, the data indicate that MCI patients had additional problems with response inhibition, switching and cognitive flexibility. This suggests, that MCI may be identified by using a more detailed procedure for the assessment of cognitive decline than the evaluation of me­mory alone. As preventive strategies are developed and new cognitive enhancing therapies emerge, these results may also help us to define which domains are expected to improve in MCI populations.


Mots clés : Diagnostic précoce , Maladie d’Alzheimer , Neuropsychologie; Trouble cognitif léger.

Keywords: Alzheimer’s disease , Early diagnosis , Mild cognitive impairment , Neuropsychology.


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 3

P. 310-316 - mai-juin 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Liens entre stresseurs, santé psychique et premières consommations de tabac et d’alcool à la préadolescence   
  • R. Courtois, C. Réveillère, A. Paüs, L. Berton, C. Jouint
| Article suivant Article suivant
  • Environnement contenant chez la personne âgée démente – Étude Pixel   
  • Ph. Thomas, C. Hazif-Thomas, V. Delagnes, P. Bonduelle, J.-P. Clément

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.