Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traumatismes du carpe chez l’enfant - 14/09/13

Doi : 10.1016/j.main.2013.04.009 
P. Journeau
 Service de chirurgie infantile A, hôpital d’enfants, CHU de Nancy, allée du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les fractures et autres traumatismes ligamentaires du carpe sont rares chez l’enfant. La principale difficulté est la reconnaissance diagnostique, rendue difficile par l’ossification tardive du carpe, qui rend l’analyse radiographique délicate. Une imagerie complémentaire, au mieux par IRM, est souvent nécessaire en cas de suspicion clinique. Les fractures du scaphoïde représentent 3 % des fractures de la main et du poignet chez l’enfant. Les fractures du pôle distal et les fractures du tiers moyen sont les localisations les plus fréquentes. La présomption clinique est très fréquente et la mise en évidence repose sur la conjonction de l’analyse des radiographies standards, parfois associées à la réalisation d’un scanner, voire d’une IRM. Le traitement orthopédique doit être utilisé en première intention pour les fractures non ou peu déplacées et consiste en une immobilisation plâtrée par manchette prenant la colonne du pouce, pour une durée de 8 semaines en moyenne, une durée plus longue étant recommandée pour les fractures de l’adolescent, ou celles vues tardivement. La pseudarthrose est la complication la plus fréquente. Son traitement fait appel aux techniques décrites chez l’adulte avec des possibilités de traitement orthopédiques pour les formes sans déformation du scaphoïde ni désaxation carpienne. Les autres fractures des os du carpe ou lésions ligamentaires restent rares chez l’enfant et une imagerie complémentaire ou une arthroscopie est souvent nécessaire en cas de suspicion clinique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Carpal injuries in children are uncommon. Radiographic diagnosis can be difficult because of late ossification of carpal bones. Scaphoid fracture occurs in 3% of hand and wrist fractures. Fractures in the distal third or at the waist are the most frequent fracture sites. In case of clinical and X-rays presumption, CT-scan and MRI often diagnose scaphoid fractures. Orthopaedic treatment with closed cast for 8 weeks, or more for adolescents, gives a high rate of union in non-displaced or minimally-displaced fractures. Non-union is the most frequent complication. Closed cast can be the treatment of non-union in absence of humpback or DISI deformity. Other carpal bone fractures or ligament injuries of the wrist in children are uncommon and CT-scan, MRI or arthroscopy can be useful in case of clinical suspicion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Enfant, Fracture du scaphoïde, Fracture du lunatum, Fracture du capitatum, Luxation périlunaire

Keywords : Children, Scaphoid fracture, Lunate fracture, Capitate fracture, Perilunar dislocation


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° S1

P. S16-S28 - septembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les fractures, luxations et entorses digitales chez l’enfant
  • F. Fitoussi
| Article suivant Article suivant
  • Traumatismes ostéoarticulaires des métacarpiens chez l’enfant
  • P. Jehanno, V. Mas, F. Fitoussi, J.-M. Frajman, P. Valenti, K. Mazda

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.