Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les fractures, luxations et entorses digitales chez l’enfant - 14/09/13

Doi : 10.1016/j.main.2013.03.001 
F. Fitoussi
 Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l’enfant, université Paris 6, hôpital Trousseau, 26, rue du Dr-Netter, 75012 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 13
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les traumatismes des doigts de l’enfant sont une cause fréquente de consultation aux urgences traumatologiques pédiatriques. Les fractures sont les lésions les plus fréquentes avec deux localisations préférentielles : 1) extraphysaire de la phalange distale, par mécanisme d’écrasement par une porte, les jeunes enfants étant le plus souvent touchés ; le pronostic est lié aux lésions des parties molles souvent associées ; 2) physaires de la phalange proximale, surtout chez les préadolescents au cours d’activités sportives ; l’index et l’auriculaire sont plus fréquemment atteints. Les luxations et entorses sont plus rares chez l’enfant. L’articulation interphalangienne proximale est plus souvent le siège d’une lésion de la plaque palmaire au cours d’un mécanisme d’hyperextension. Le traitement des fractures de la main de l’enfant sera le plus souvent orthopédique et l’évolution favorable. Le clinicien devra néanmoins dépister les traumatismes nécessitant une prise en charge chirurgicale, un défaut de reconnaissance de ces lésions en urgence pouvant mener à des séquelles définitives. Ces lésions sont essentiellement les fractures articulaires, les fractures déplacées des cols des phalanges, et les troubles de rotation. Certains cals vicieux peuvent se corriger sous l’effet de la croissance, sous réserve que celle-ci ait un potentiel suffisant, que le cal vicieux soit extra-articulaire et n’implique pas de trouble de rotation. Les pseudarthroses et les raideurs digitales sont exceptionnelles et sont l’apanage des traumatismes sévères pluritissulaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The hand is the most commonly injured location of a child. Fractures of the digits are the most frequent lesions with two specific locations: 1) in the young child, the fracture is usually a crush injury, such as occurs when a hand gets caught in a door, with lesion of the distal phalanx; soft tissue associated injuries are the main problem in this location; 2) in the older child, the fracture is usually secondary to recreational sports, with lesion on the proximal phalanx of the second and fifth digits. Dislocations or sprains are less common. Most interphalangeal joint injuries occur at the proximal interphalangeal joint and are secondary to hyperextension with as results a volar plate injury. Most fingers injuries in children are treated non operatively with a favorable outcome. The treating physician should however identify those clinical situations that require surgery, as complications are most commonly due to a failure to identify and treat an injury requiring an operation acutely. These injuries include intra-articular fractures, displaced phalangeal neck fractures, and malrotated fractures. Malrotation or intra-articular malunion have no remodeling capacity. Non-union and stiff digits are uncommon but a significant trauma or a high-energy mechanism with severe soft tissues injuries appears to be a factor of risk.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fracture, Luxation, Entorse, Traumatismes de la main, Enfant

Keywords : Fracture, Dislocation, Sprain, Hand injuries, Children


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° S1

P. S7-S15 - septembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Généralités sur les traumatismes de la main de l’enfant
  • F. Fitoussi
| Article suivant Article suivant
  • Traumatismes du carpe chez l’enfant
  • P. Journeau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.