Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traumatisme du rachis de l'enfant - 01/01/99

[15-815-A-10]
Jean-Luc Jouve : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Gérard Bollini : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de chirurgie orthopédique et pédiatrique, hôpital d'enfants de la Timone, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille  France
Philippe Petit : Praticien hospitalier
Emmanuel Garron : Chef de clinique-assistant
Christophe Lecoq : Chef de clinique-assistant
Michel Panuel : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Centre hospitalier, hôpital Nord, chemin des Bourrelys, 13915 Marseille cedex France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Appareil locomoteur

Résumé

Les fractures du rachis de l'enfant diffèrent de celles de l'adulte par leurs causes, leurs localisations, leurs types, leurs évolutions et donc leurs traitements. Cette assertion s'attache aux fractures survenant chez l'enfant jeune possédant encore un fort potentiel de croissance. Ces lésions sont rares parmi l'ensemble des lésions traumatiques de l'enfant. Elles intéressent un squelette en croissance, comprenant des zones de faiblesse sur les pièces cartilagineuses non encore ossifiées. Il est important de connaître la sémiologie radiologique du rachis de l'enfant et les lésions particulières que l'on peut observer notamment au rachis cervical haut. Certains gestes sont formellement contre-indiqués tels que l'exécution de clichés dynamiques ou la mise en traction systématique du rachis cervical chez un enfant non conscient. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) et la tomodensitométrie (TDM) sont indiquées dès qu'une lésion neurologique ou osseuse est diagnostiquée. Seuls ces examens permettent, en fonction du siège et du type de lésion visible sur les radiographies standards, d'établir un bilan lésionnel précis aux niveaux cartilagineux, discoligamentaire et médullaire. Le traitement orthopédique est souvent proposé, notamment dans certaines localisations telles que les fractures de l'odontoïde. En cas de traitement chirurgical, celui-ci doit obéir à des règles précises, évitant toute laminectomie ou dépériostage excessif, choisissant avec grand soin les niveaux d'arthrodèse à effectuer. Une surveillance à long terme est indispensable compte tenu de la possibilité d'évolution variable en fonction d'éventuels troubles de croissance, de la survenue d'une instabilité sus- ou sous-jacente à une arthrodèse, de déviation vertébrale secondaire à des troubles neurologiques.

Plan



© 1999  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.