Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quelle place pour l’irradiation panencéphalique avec épargne des hippocampes ? - 19/09/13

Doi : 10.1016/j.canrad.2013.06.042 
G. Truc a, , É. Martin a, C. Mirjolet a, J. Chamois b, A. Petitfils a, G. Créhange a
a Département de radiothérapie, centre Georges-François-Leclerc, 1, rue du Professeur-Marion, 21079 Dijon cedex, France 
b Service de radiothérapie, CHP Saint-Grégoire, 6, boulevard de la Boutière, 35760 Saint-Grégoire, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les hippocampes ont un rôle fondamental dans la mémoire immédiate ou à long terme et dans la construction d’images mentales. Cette structure est rarement le siège de métastase et son irradiation est en partie à l’origine du déclin des fonctions neurocognitives. Leur protection pour des patients relevant d’une radiothérapie encéphalique totale semble ainsi envisageable, d’autant plus qu’elle est possible grâce aux techniques de radiothérapie rotationnelle avec modulation d’intensité (tomothérapie, arcthérapie volumétrique modulée). La délinéation de ces structures est réalisée à partir d’une IRM pondérée en T1 en coupes axiales fines après injection de gadolinium. De même, les travaux actuels ont conclu que la dose délivrée dans 40 % (D40 %) des deux hippocampes ne doit pas dépasser 7,3Gy. Les critères d’éligibilité à une épargne des structures hippocampiques sont pour les patients : une espérance de vie de plus de six mois, un indice de Karnosky de plus de 70 % et un cancer bronchique non à petites cellules, un cancer du sein, un cancer du tractus digestif ou un cancer bronchique à petites cellules relevant d’une radiothérapie cérébrale prophylactique. La stratégie thérapeutique ne doit relever ni d’une chirurgie ni d’une radiothérapie en conditions stéréotaxiques exclusive et aucune des lésions ne doit se situer dans la zone épargnée. À ce jour, aucun résultat d’une étude prospective randomisée n’est disponible pour confirmer ces éléments. Outre l’essai de phase II du Radiation Therapy Oncology Group (RTOG) 0933 en cours, un programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) national va être débuté, évaluant l’épargne hippocampique lors de la réalisation d’une radiothérapie panencéphalique chez des patientes après chirurgie d’une métastase unique d’un cancer du sein.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Hippocampi plays a fundamental role in immediate or long-term memory and the spatial learning. This structure is rarely involved by metastasis and their irradiation is at the origin of some impairment of the neurocognitive function. Sparing hippocampi during whole brain radiation therapy becomes possible with volumetric modulated arc therapy (VMAT) or with helical tomotherapy. The delineation of the structures should be performed after coregistration of gadolinium-enhanced T1-weighted MR-images with the planning. The D40 to both hippocampi should not be greater than 7.3Gy. Patients who are more likely to benefit from a hippocampal-sparing strategy must have a 6months or longer life expectancy and a Karnosky index above 70. Hence, patients who are more likely to be deemed fit for this strategy are frequently patients with NSCLC, breast cancer, gastointestinal cancers or patients. Patients with small cell lung carcinoma who are selected for prophylactic cerebral irradiation should be also considered, as they are unfit for ablative treatments such as stereotactic radiotherapy or brain surgery. Moreover, brain metastasis located in the area surrounding the hippocampi are unlikely. To date, no randomized study is available to confirm these assumptions. Two on-going prospective trials (RTOG 0933 and a French phase II trial) are currently investigating whether breast cancer patients with a single resected metastasis could benefit from the hippocampal-sparing strategy during whole brain radiotherapy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Métastases cérébrales, Radiothérapie encéphalique totale, Neurocognition, Épargne des hippocampes

Keywords : Brain metastases, Whole brain radiotherapy, Neurocognition, Hippocampal avoidance


Plan


© 2013  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5-6

P. 419-423 - octobre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation cognitive lors de la radiothérapie cérébrale chez l’adulte : vers un outil simple d’évaluation
  • H. Taillia, F. Bompaire, J. Jacob, G. Noël
| Article suivant Article suivant
  • Adaptation de la radiothérapie des métastases cérébrales selon la classification GPA (Graded Prognostic Assessment)
  • D. Antoni, G. Noël

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.