Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Radiothérapie conformationnelle prostatique : quelles marges ? - 19/09/13

Doi : 10.1016/j.canrad.2013.06.031 
J. Khalifa a, , F. Commandeur b, J.-M. Bachaud a, R. de Crevoisier b, c
a Département de radiothérapie, institut Claudius-Régaud, 20-24, rue du Pont-Saint-Pierre, 31052 Toulouse, France 
b Inserm U 1099, 35000 Rennes, France 
c Département de radiothérapie, centre Eugène-Marquis, 35000 Rennes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La scanographie de planification permet de segmenter la prostate (volume cible anatomoclinique) avec cependant une imprécision au niveau de l’apex et surtout l’impossibilité de visualiser le cancer intraprostatique. L’IRM permet une visualisation précise du contour prostatique et dans une certaine mesure de la tumeur intraprostatique (volume tumoral macroscopique). L’intégration des données d’IRM dans la scanographie reste néanmoins complexe. L’analyse des pièces de prostatectomie a permis par ailleurs de guider la définition d’un volume cible anatomoclinique au-delà de la capsule, en fonction de facteurs préthérapeutiques. En pratique, le volume cible anatomoclinique correspond : à la prostate seule pour les tumeurs de pronostic favorable ; à la prostate (+marges de 0 à 5 mm, excluant le rectum) et aux vésicules séminales (limitées éventuellement à 2cm de leur partie proximale) pour les tumeurs de risque intermédiaire ; à la prostate (+marges de 5mm) et aux vésicules séminales pour les tumeurs de haut risque. Le volume cible prévisionnel devrait se situer entre 5mm et 10mm selon les directions de l’espace en l’absence de guidage par l’image. Il pourrait être de 5mm en cas de radiothérapie guidée par l’image. En situation adjuvante après prostatectomie, la définition du volume cible anatomoclinique doit suivre les recommandations édictées par les groupes coopérateurs. Il tient compte à la fois de l’analyse des séries de rechute locale après prostatectomie, mais également de l’analyse histologique spécifique de la pièce opératoire du patient. Le volume cible prévisionnel correspondant est de 6 à 8 mm.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The planning CT allows the delineation of the prostate (clinical target volume, CTV) but with an imprecision at the apex and the inability to visualize the intraprostatic cancer. MRI enables accurate visualization of the prostate outlines and in some extent the intraprostatic tumour (gross tumour volume [GTV]). The integration of MRI data within the CT remains still complex. Analysis of prostatectomy specimen has guided the definition of a CTV beyond the capsule, depending on pretreatment factors. In practice, the CTV can be defined as follows: prostate-only, for good prognosis tumours; prostate (+0 to 5mm margins, excluding the rectum) and seminal vesicles (possibly limited to 2cm of their proximal region) for intermediate-risk tumours; prostate (+5mm margins) and seminal vesicles for high-risk tumours. The planning target volume (PTV) should be between 5mm and 10mm depending on the space directions, in the absence of image-guidance (IGRT). It could be reduced to 5mm in case of IGRT. In the adjuvant setting after prostatectomy, the definition of the CTV should follow the recommendations from cooperative groups. It takes into account both the analysis of pattern of local recurrence after prostatectomy, but also the specific histological analysis of the surgical specimen of the patient. The corresponding PTV margin is 6 to 8mm.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer prostate, Radiothérapie externe, Marges, Volume tumoral macroscopique, Volume cible anatomoclinique, Volume cible prévisionnel

Keywords : Prostate cancer, External beam radiotherapy, Margins, GTV, CTV, PTV


Plan


© 2013  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5-6

P. 461-469 - octobre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Définition du volume cible anatomoclinique pour l’irradiation des cancers de l’œsophage
  • I. Lazarescu, S. Thureau, L. Nkhali, O. Pradier, B. Dubray
| Article suivant Article suivant
  • Marges en radiothérapie du cancer de la vessie
  • É. Régnier, T.D. Nguyen, V. Beckendorf, J.-L. Lagrange

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.