Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Radiothérapie préopératoire des cancers du rectum : volumes cibles - 19/09/13

Doi : 10.1016/j.canrad.2013.06.041 
A. Huertas a, , F. Marchal b, D. Peiffert a, G. Créhange c
a Département d’oncologie radiothérapie, institut de cancérologie de Lorraine, 6, avenue de Bourgogne, CS 30519, 54519 Vandœuvre-lès-Nancy cedex, France 
b Département de chirurgie, institut de cancérologie de Lorraine, 6, avenue de Bourgogne, CS 30519, 54519 Vandœuvre-lès-Nancy cedex, France 
c Département d’oncologie radiothérapie, centre Georges-François-Leclerc, 1, rue du Pr-Marion, 21079 Dijon cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La chimioradiothérapie concomitante suivie de l’exérèse totale du mésorectum est le traitement standard des tumeurs du rectum classées T3-T4-N0 ou N1, quel que soit le stade T. Le choix des volumes cibles est basé sur l’analyse de l’extension ganglionnaire et des sites de rechute locorégionale. La limite inférieure du volume cible anatomoclinique doit également tenir compte du geste chirurgical programmé. L’utilisation de la radiothérapie conformationnelle tridimensionnelle et les possibilités de la modulation d’intensité impliquent une définition précise des volumes et des marges, en particulier pour les organes mobiles comme le haut rectum. Les nouvelles modalités d’imagerie telles que l’IRM avec ou sans ultrasmall superparamagnetic iron oxide contrast agent (USPIO) et la TEP au fluorodésoxyglucose (FDG) ont permis d’améliorer l’évaluation du stade tumoral. La place de la TEP reste à évaluer malgré des résultats encourageants par rapport à l’IRM, qui reste l’examen de choix pour l’aide à la délinéation du volume tumoral macroscopique. La fusion d’images avec la scanographie de centrage peut guider l’oncologue radiothérapeute dans la détermination de son volume tumoral macroscopique. La toxicité digestive aiguë peut être réduite par la modulation d’intensité. Les différentes recommandations et atlas pour la détermination des volumes cibles dans le cancer du rectum donnent à l’oncologue radiothérapeute une base pour une délinéation reproductible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Preoperative radiochemotherapy followed by total mesorectal excision is the standard of care for T3-T4-N0 or TxN1 rectal cancer. Defining target volumes relies on the patterns of nodal and locoregional failures. The lower limit of the clinical target volume depends also on the type of surgery. Conformational radiotherapy with or without intensity-modulated radiotherapy implies an accurate definition of volumes and inherent margins in the context of mobile organs such as the upper rectum. Tumoral staging recently improved with newer imaging techniques such as MRI with or without USPIO and FDG-PET-CT. The role of PET-CT remains unclear despite encouraging results and MRI is a helpful tool for a reliable delineation of the gross tumour volume. Co-registration of such modalities with the planning CT may particularly guide radiation oncologists through the gross tumour volume delineation. Acute digestive toxicity can be reduced with intensity modulation radiation therapy. Different guidelines and CT-based atlas regarding the target volumes in rectal cancer give the radiation oncologist a lot of ground for reproducible contours.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer rectal, Radiothérapie, Volumes cibles, Contourage

Keywords : Rectal cancer, Radiotherapy, Target volumes, Contouring


Plan


© 2013  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5-6

P. 477-485 - octobre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Marges en radiothérapie du cancer de la vessie
  • É. Régnier, T.D. Nguyen, V. Beckendorf, J.-L. Lagrange
| Article suivant Article suivant
  • Délinéation des volumes cibles anatomocliniques pour la radiothérapie des cancers du col utérin
  • K. Gnep, R. Mazeron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.