Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

RCMI et voies aérodigestives supérieures : le fractionnement différentiel a-t-il un intérêt ? - 19/09/13

Doi : 10.1016/j.canrad.2013.05.009 
P. Giraud a, , b , S. Servagi-Vernat c
a Service d’oncologie-radiothérapie, hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Université Paris Descartes, Sorbonne Paris-Cité , 75015 Paris, France 
c Service de radiothérapie, hôpital Jean-Minjoz, 3, boulevard Alexandre-Fleming, 25030 Besançon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Pour les cancers des voies aérodigestives supérieures, la radiothérapie avec modulation d’intensité (RCMI) apporte un bénéfice tant sur le plan de la couverture du volume cible tumoral que sur la réduction de la dose reçue par les organes à risque. Les modifications du fractionnement appelées SMART (simultaneous modulated accelerated radiation therapy) ou SIB (simultaneous integrated boost), équivalentes au « boost concomitant » des techniques classiques, offrent un gain théorique supplémentaire en termes d’indice thérapeutique et simplifient la réalisation pratique de l’irradiation. L’impact sur le contrôle tumoral ainsi que sur la morbidité à court et long termes de ces techniques semble encourageant, mais demande encore à être confirmé par des études cliniques prospectives avec un recul suffisant. Sur le plan clinique, beaucoup de protocoles différents ont été testés sans véritablement faire ressortir de « gold standard ». L’analyse des résultats actuels conduit cependant à proposer une RCMI avec SIB ou une SMART modérément accélérée sans chimiothérapie associée pour les cancers de stades I et II et une RCMI avec SIB faiblement accélérée avec une chimiothérapie d’induction et/ou concomitante pour ceux de stades III et IV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

For head and neck cancer, intensity-modulated radiation therapy (IMRT) provides benefits in terms of coverage of the target tumour volume and reduction of the dose to organs at risk. Altered fractionation called SMART (simultaneous modulated accelerated radiation therapy) or SIB (simultaneous integrated boost), equivalent to the “concomitant boost” of conventional techniques, provides additional theoretical gain in the therapeutic index and simplifies the practical implementation of the treatment. The impact on tumour control and acute and late toxicities is encouraging but needs to be confirmed by prospective clinical studies with sufficient follow-up. A lot of different protocols have been tested without really bringing out a “gold standard”. However, the current results tend to suggest a SIB/SMART-IMRT moderately accelerated without combined chemotherapy for limited stages (I and II), and SIB-IMRT slightly accelerated with induction and/or concomitant chemotherapy for more advanced stages (III and IV).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer de la tête et du cou, Radiothérapie avec modulation d’intensité, Boost concomitant, Modification du fractionnement

Keywords : Head and neck carcinoma, IMRT, Concomitant boost, Altered fractionation


Plan


© 2013  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 5-6

P. 502-507 - octobre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cancers des voies aérodigestives supérieures : le retour de la chimiothérapie néoadjuvante ?
  • G. Calais, S. Chapet, A. Ruffier-Loubière, G. Bernadou
| Article suivant Article suivant
  • Ré-irradiations des cancers de la tête et du cou : état du concept et voies de développement
  • B. Soltys, N. Wiazzane, C. Mirjolet, C. Dalban, A.A. Serre, S. Zanetta, S. Thiebaut, G. Créhange, P. Maingon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.