Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladie de Charcot-Marie-Tooth associée au gène de la périaxine (CMT4F) : description clinique, électrophysiologique et génétique de 24 patients - 24/09/13

Doi : 10.1016/j.neurol.2013.07.004 
M. Renouil a, T. Stojkovic b, M.L. Jacquemont a, K. Lauret a, P. Boué a, A. Fourmaintraux a, H. Randrianaivo a, M. Tallot a, D. Mignard a, P. Roelens a, D. Tabailloux a, R. Bernard d, F. Cartault e, E. Chane-Thien e, O. Dubourg b, X. Ferrer f, g, G. Sole f, g, E. Fournier h, P. Latour c, A. Lacour i, C. Mignard a,
a Service de neurologie, centre de référence des maladies neuromusculaires et neurologiques rares, CHU de La Réunion, BP 350, 97448 Saint-Pierre cedex, Réunion 
b Institut de myologie, centre de référence des maladies neuromusculaires Paris-Est, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP-HP, 47-83, boulevard de l’hôpital, 75013 Paris, France 
c UF de neurogénétique moléculaire, CHU de Lyon-GH Est - hospices civils de Lyon, boulevard Pinel, 69677 Bron cedex, France 
d Laboratoire de génétique moléculaire, hôpital de la Timone, CHU de Marseille, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille, France 
e Laboratoire de génétique moléculaire, CHU de La Réunion, 15, avenue René-Cassin, 97490 Sainte-Clotilde, Réunion 
f Service de neurologie, centre de référence des maladies neuromusculaires, hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux, avenue Magellan, 33604 Pessac cedex, France 
g EA 4576, laboratoire maladies rares, génétique et métabolisme (MRGM), université Bordeaux-Segalen, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
h Laboratoire de neurophysiologie, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l’hôpital, 75013 Paris, France 
i Clinique neurologique, CHU de Lille, 2, avenue Oscar Lambret, 59000 Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les formes autosomiques récessives de la maladie de Charcot-Marie-Tooth (AR-CMT) sont caractérisées par un début infantile et un phénotype sévère comparativement aux formes dominantes. Les maladies de CMT reliées aux mutations du gène de la périaxine (PRX) sont rares et sont caractérisées par une démyélinisation majeure restreinte aux nerfs périphériques. À la suite de la découverte d’une grande fréquence d’une mutation particulière de la périaxine à l’Île de La Réunion (E1085fsX4 homozygote), nous avons examiné tous les patients français connus comme porteurs de mutation du gène de la périaxine, soit 24 dont 18 issus de l’Île de La Réunion (6 familles et 10 cas sporadiques). Les six autres patients sont originaires de la Métropole et sont issus de deux familles comportant deux sujets atteints et deux autres cas sporadiques. On dénombre 17 femmes et sept hommes. La marche est acquise avec retard, en moyenne à 3,4±1,6ans. Un patient n’a jamais acquis la marche. L’index CMTNS (Charcot Marie Tooth Neuropathy Score) est en moyenne à 24,5±8,1. Sept patients ont perdu la marche en moyenne vers 24±22ans. D’autres symptômes sont notés : une scoliose majeure présente au delà de 12ans, parfois compliquée d’un syndrome respiratoire restrictif, une déformation des pieds, d’un strabisme, d’un glaucome et d’une myopie. Lorsque les vitesses de conduction sont enregistrables, il existe un ralentissement majeur de la vitesse de conduction motrice du nerf médian (<10m/s), associé à un allongement important des latences distales. L’étude du gène de la périaxine doit être envisagée chez les patients présentant une neuropathie démyélinisante sévère de début infantile associée à une scoliose. Le pronostic fonctionnel est péjoratif étant donné que 29 % des patients sont en fauteuil roulant et présentent une insuffisance respiratoire restrictive. Ainsi, le conseil génétique est recommandé au sein de ces familles consanguines.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Autosomal recessive Charcot-Marie-Tooth disease (AR-CMT) is often characterized by onset in early childhood and severe phenotype compared to the dominant forms. CMT disease associated with periaxin gene (PRX) is rare and characterized by demyelination limited to the major peripheral nerves. Following the discovery of a high frequency of a specific periaxin gene mutation (E1085fsX4 homozygote) in the Reunion Island, we examined all French patients known as carriers of the periaxin gene mutation. There were 24 patients. Eighteen were from the Reunion Island (6 families and 10 sporadic cases). The six remaining patients were in two families, each with two affected individuals, and two sporadic cases. The series included 17 female and seven male patients. Walking was acquired late, on average at 3.4±1.6 years. One patient never learned to walk. The Charcot Marie Tooth Neuropathy Score (CMTNS) averaged 24.5±8.1. Seven patients had been wheelchair-bound since the age of 24±22. Other symptoms were: scoliosis most often observed after the age of 12 years and sometimes complicated by a restrictive respiratory syndrome; foot deformity in 24 patients; strabismus; glaucoma; myopia. When conduction recordings are available, median nerve motor conduction was slow (<10m/s), associated with a major lengthening of distal latencies. Study of the periaxin gene should be considered in patients with severe demyelinating neuropathy associated with early infantile scoliosis. This disease leads to major disability (29% of patients in this series were wheelchair-bound) and to respiratory insufficiency. Genetic counselling is highly recommended for consanguineous families.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : CMT4F, Périaxine, Île de la Réunion, Neuropathie, Démyélinisation, VCN, Génétique

Keywords : CMT4F, Periaxin, Reunion Island, Neuropathy, Demyelination, NCV, Genetic


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 169 - N° 8-9

P. 603-612 - août 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The French Pompe registry. Baseline characteristics of a cohort of 126 patients with adult Pompe disease
  • P. Laforêt, K. Laloui, B. Granger, D. Hamroun, N. Taouagh, J.-Y. Hogrel, D. Orlikowski, F. Bouhour, A. Lacour, E. Salort-Campana, I. Penisson-Besnier, S. Sacconi, F. Zagnoli, F. Chapon, B. Eymard, C. Desnuelle, J. Pouget, the French Pompe Registry Study Group 1
| Article suivant Article suivant
  • Intolérance musculaire à l’effort par déficit en phosphofructokinase : apport au diagnostic du bilan métabolique musculaire (tests d’effort, spectroscopie RMN du P31)
  • A. Drouet, F. Zagnoli, T. Fassier, F. Rannou, F. Baverel, M. Piraud, M. Bahuau, F. Petit, N. Streichenberger, P. Marcorelles, D. Vital Durand

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.