Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Implants à fixation sclérale sans suture : série de neuf cas et revue de la littérature - 05/10/13

Doi : 10.1016/j.jfo.2012.09.009 
Y. Benayoun , S. Petitpas, K. Turki, J.-P. Adenis, P.-Y. Robert
 Service d’ophtalmologie, CHU Dupuytren, 2, avenue Martin-Luther-King, 87042 Limoges cedex 1, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Série de cas et revue de la littérature concernant la fixation sclérale sans suture des implants trois pièces pliables en acrylique hydrophobe en l’absence de support capsulaire.

Patients et méthodes

Étude de cas rétrospective, monocentrique au CHU de Limoges, incluant neuf patients ayant bénéficié de la mise en place d’un implant trois pièces en acrylique hydrophobe Tecnis Aspheric® modèle ZA9003 (AMO Inc) selon une technique de fixation intra-sclérale sans suture des haptiques, entre novembre 2010 et novembre 2011. Nous avons étudié pour chaque patient l’indication opératoire, l’acuité visuelle pré- et postopératoire, l’astigmatisme cornéen pré- et postopératoire, et les complications per- et postopératoires. Nos résultats ont été ensuite comparés à ceux retrouvés dans la littérature.

Résultats

Nous avons ainsi inclus six hommes et trois femmes d’âge moyen 63,22±18,79ans, présentant une luxation d’implant post-traumatique dans trois cas, et des séquelles de traumatismes oculaires avec délabrements capsulaires et iriens dans six cas. Une vitrectomie postérieure a été associée dans tous les cas. L’acuité visuelle postopératoire moyenne à trois mois était de 0,42±0,16 unités logMAR, l’astigmatisme cornéen postopératoire moyen était de 1,39±0,78 Dioptries. Les complications ont été représentées par le décentrement d’un implant de 1,5mm, une rupture d’haptique ayant nécessité le changement peropératoire de l’implant dans un cas et deux cas d’œdème maculaire postopératoire transitoire.

Discussion

L’implantation d’un cristallin artificiel en l’absence de support capsulaire demeure une technique chirurgicale difficile. Actuellement, les deux alternatives les plus souvent employées sont la fixation d’un implant à l’iris ou la suture d’un implant à la sclère. Ces techniques nécessitent cependant des incisions cornéennes ou sclérales larges, sources d’astigmatismes postopératoires importants. De plus, les implants fixés à l’iris sont inutilisables en cas de délabrements iriens importants, et la suture d’un implant à la sclère s’avère souvent laborieuse et expose au risque de lâchage de sutures à moyen ou long terme. La fixation sclérale des implants trois pièces en acrylique hydrophobe introduits par une incision cornéenne classique tunnélisée inférieure à 2,8mm est une technique récente. Elle est utilisable en cas de délabrement irien et permet de s’affranchir des sutures tout en minimisant le risque d’astigmatisme postopératoire. Enfin, elle permet aussi de repositionner des implants trois pièces ayant été luxés dans le vitré sans réouverture cornéenne. Les complications retrouvées sont essentiellement liées à la manipulation et au positionnement correct de l’implant.

Conclusion

En l’absence de support capsulaire, la fixation sclérale sans suture des implants trois pièces représente une alternative aux implants suturés à la sclère ou à fixation irienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To report the results of a technique of sutureless intrascleral fixation of a three-piece foldable hydrophobic acrylic posterior chamber intraocular lens (PC IOL) in the absence of capsular support and to compare our results to those reported in the literature.

Materials and methods

We report a single-center (Limoges University Medical Center) retrospective series of nine patients with deficient posterior capsular support who underwent sutureless sulcus fixation of a hydrophobic acrylic Tecnis Aspheric® model ZA9003 (AMO, Inc.) PCIOL using permanent incarceration of the haptics in scleral tunnels parallel to the limbus, between November 2010 and November 2011. All patients were evaluated for surgical indications, pre- and postoperative refractive status (visual acuity and corneal cylinder), and intra- and postoperative complications.

Results

We included six men and three women with post-traumatic subluxed IOL's in three cases and lack of iris and capsular support secondary to traumatic corneoscleral wounds in six cases. Mean age was 63.22±18.79years. Posterior vitrectomy was performed in all cases. Mean 3-month postoperative visual acuity was 0.42±0.16 LogMAR, and mean corneal postoperative astigmatism was 1.39±0.78 diopters. Complications included IOL decentration of 1.5mm in one case, haptic rupture requiring intraoperative IOL exchange in one case, and transitory postoperative macular edema in two cases.

Discussion

Artificial intraocular lens implantation in the absence of capsular support is always a surgical challenge. Currently, the two most widely used approaches include fixation to the iris by suturing or iris claw, and fixation to the sclera with sutures. However, these techniques require wide corneal or scleral incisions resulting in significant postoperative astigmatism. Furthermore, iris fixation is impossible in cases of significant iris trauma, and scleral sutures are often technically difficult and expose the patient to late IOL dislocation or tilt. Sutureless intrascleral fixation of foldable hydrophobic acrylic three-piece IOL's inserted through a conventional sub-2.8mm clear corneal incision is a recent technique. This technique is compatible with cases of iris trauma and allows sutureless fixation of the haptics in scleral tunnels parallel to the limbus, while minimizing the risk of postoperative astigmatism. In addition, it allows the repositioning of IOL's dislocated into the vitreous without re-opening the corneal incision. Complications are mainly related to IOL manipulation and positioning.

Conclusions

Results obtained after sutureless intrascleral PCIOL implantation showed good visual outcomes with minimal complications in eyes with deficient capsular support.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Implants oculaires à fixation sclérale, Luxation d’implant, Luxation cristallinienne, Aphakie

Keywords : Intraocular lens fixation, Luxated IOL, Lens dislocation, Aphakia


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 8

P. 658-668 - octobre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport de l’imagerie « en face » en tomographie par cohérence optique dans le syndrome des taches blanches évanescentes multiples
  • F. Combillet, M.-B. Rougier, M. Blaizeau, J.-F. Korobelnik, M.-N. Delyfer
| Article suivant Article suivant
  • Corneal imaging of intrastromal femtosecond laser treatment for presbyopia (Intracor®)
  • L. Trinh, M. Francoz, D. Chong-Sit, A. Labbé, S. Dupont-Monod, C. Baudouin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.