Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Persistent atrial fibrillation presenting in sinus rhythm: Pulmonary vein isolation versus pulmonary vein isolation plus electrogram-guided ablation - 23/10/13

Doi : 10.1016/j.acvd.2013.06.048 
Frederic A. Sebag a, b, c, Najia Chaachoui c, Nick W. Linton a, b, Sana Amraoui a, b, d, James Harrison a, b, Steven Williams a, b, Aldo C. Rinaldi a, b, Jaswinder Gill a, b, Michael Cooklin a, b, Senthil Kirubakaran a, b, Mark D. O’Neill a, b, Matthew Wright a, b, Nicolas Lellouche c,
a Division of Cardiovascular Medicine, St. Thomas’ Hospital, London, UK 
b The Rayne Institute, King's College London, London, UK 
c Fédération de Cardiologie, Hôpital Henri-Mondor, AP–HP et Inserm U 955, 51, avenue du Marechal-de-Lattre-de-Tassigny, 94000 Creteil, France 
d Hôpital Cardiologique du Haut-Lévêque, Université Victor-Ségalen, Bordeaux II, 33600 Bordeaux-Pessac, France 

Corresponding author. Fax: +33 1 49 81 42 24.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

The classification of atrial fibrillation as paroxysmal or persistent (PsAF) is clinically useful, but does not accurately reflect the underlying pathophysiology and is therefore a suboptimal guide to selection of ablation strategy.

Aim

To determine if additional substrate ablation is beneficial for a subset of patients with PsAF, in whom long periods of sinus rhythm (SR) can be maintained.

Methods

We included patients presenting with PsAF in whom continuous periods of SR>3months were documented. All patients were in SR on the day of the procedure. Electrical pulmonary vein isolation (PVI) was performed in all patients. Additional electrogram (EGM)-guided ablation was left to the discretion of the operator. Patient characteristics and follow-up were analysed with respect to presence or absence of additional EGM-guided ablation.

Results

Sixty-five patients (mean age 60.1±8.9years; 81.5% men) met the inclusion criteria. EGM-guided ablation was performed in 32 (49%) patients. Patients with and without EGM-guided ablation had similar baseline characteristics. Absence of EGM-guided ablation was one of the independent predictors for arrhythmia recurrences after the index procedure (hazard ratio 0.24; confidence interval 0.12–0.47). After a median follow-up of 18±10months, the number of procedures required was significantly higher in the ‘PVI-only’ group (2.24±0.75 vs. 1.84±0.81; P=0.04) to achieve a similar success rate (84% vs. 81%; P=0.833).

Conclusion

The addition of EGM-guided ablation requires fewer procedures to achieve similar clinical efficacy in mid-term follow-up compared with a PVI-only strategy in patients with PsAF presenting for ablation in SR.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

La classification de la fibrillation atriale (FA) en FA paroxystique ou persistante est utile sur le plan clinique mais ne reflète que partiellement la physiopathologie de cette maladie et n’est pas optimale pour adapter la stratégie d’ablation de FA.

Objectifs

Pour déterminer si une ablation complémentaire du substrat atrial est bénéfique chez les patients souffrant de FA persistante chez lesquels des périodes de maintien en rythme sinusal (RS) sont observées.

Méthodes

Nous avons inclus des patients souffrant de FA persistante et pour lesquels des périodes continues en RS de plus de trois mois ont été observées. De plus, tous ces patients étaient en RS le jour de la procédure d’ablation de FA. Tous les patients ont bénéficié d’une isolation des veines pulmonaires (IVP). Une ablation complémentaire de potentiels fragmentés en FA a été réalisée selon l’avis de l’opérateur. Les caractéristiques des patients et leur suivi étaient analysés selon la réalisation d’ablation de potentiels fragmentés en plus ou non.

Résultats

Soixante-cinq patients (âge : 60,1±8,9ans, homme : 81,5 %) ont rempli les critères d’inclusion de l’étude. La réalisation d’ablation complémentaire de potentiels fragmentés a été réalisée chez 32 (49 %) patients. Les patients ayant eu ou non une ablation complémentaire avaient les mêmes caractéristiques de base. L’absence de réalisation d’ablation complémentaire était un facteur indépendant de récidives d’arythmie après la première procédure (hazard ratio 0,24 ; intervalle de confiance 0,12–0,47). Après un suivi median de 18±10mois, le nombre total de procédures d’ablation était plus élevé chez les patients ayant eu seulement l’IVP par rapport aux patients ayant eu en plus une ablation complémentaire de substrat atrial (2,24±0,75 vs 1,84±0,81 ; p=0,04) pour aboutir à un taux de succès similaire (84 % vs 81 % ; p=0,833).

Conclusion

La réalisation d’une ablation complémentaire de substrat atrial en plus de l’IVP lors de la première intervention d’ablation de FA chez les patients souffrant de FA persistante en RS le jour de l’intervention permet de diminuer le nombre total de procédures nécessaires pour aboutir à un taux de succès similaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Persistent atrial fibrillation, Atrial fibrillation ablation, Pulmonary vein isolation, Electrogram-based ablation

Mots clés : Fibrillation atriale persistante, Ablation de fibrillation atriale, Isolation des veines pulmonaires, Ablation de substrat atrial

Abbreviations : AF, AFCL, AT, DCCV, EGM, LA, PAF, PsAF, PVI, SR


Plan


© 2013  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 106 - N° 10

P. 501-510 - octobre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparison of two- and three-dimensional transthoracic echocardiography for measurement of aortic annulus diameter in children
  • Romain Martin, Sébastien Hascoët, Yves Dulac, Marianne Peyre, Simon Mejean, Khaled Hadeed, Alexandre Cazavet, Bertrand Leobon, Philippe Acar
| Article suivant Article suivant
  • Evaluation of the impact of the recent controversy over statins in France: The EVANS study
  • Anis Saib, Laurent Sabbah, Ludivine Perdrix, Didier Blanchard, Nicolas Danchin, Etienne Puymirat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.