Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vasectomie et chirurgies contraceptives déférentielles : aspects légaux et techniques - 24/10/13

Doi : 10.1016/S1166-7087(07)92293-9 
Eric Huyghe 1, , Anthony Blanc 2, Joe Nohra 1, Mehdi Khedis 1, Pierre Labarthe 1, Daniel Rouge 2, Pierre Plante 1
1 Service d’Urologie et Andrologie, Hôpital Paule de Viguier, Toulouse, France 
2 Service de Médecine légale, Hôpital Rangueil, Toulouse, France 

Adresse pour correspondance : Dr. E. Huyghe, Fédération d’urologie, Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès TSA 50032, 31059 Toulouse Cedex.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Resume

Objectifs

Analyser les innovations techniques, leurs résultats et l’évolution de la législation en France concernant la chirurgie du déférent à visée stérilisante ou contraceptive.

Matériel et Méthodes

Une recherche bibliographique a été réalisée en utilisant les mots clés : malelcontraception/vas deferens. Parmi les 332 articles obtenus de la recherche PUBMED, nous avons sélectionnés 54 articles pour leur qualité méthodologique et l’importance de leurs résultats.

Résultats

La vasectomie reste la seule technique chirurgicale déférentielle validée. Bien que les techniques microchirurgicales reconstructrices aient permis d’améliorer le taux de reperméabilisation, la vasectomie doit être considérée comme une méthode de stérilisation (définitive). Les autres techniques chirurgicales du déférent à visée contraceptives (réversibles) n’ont pas donné les garanties nécessaires à leur utilisation en dehors de protocoles. Cependant, les résultats encourageants de certaines d’entre elles pourraient favoriser leur développement à moyen terme. D’un point de vue légal, depuis la réforme relative aux chirurgies stérilisantes contenue dans l’article L2123- 1 du code de la Santé Publique, la réalisation de la vasectomie est autorisée dans un cadre réglementaire.

Conclusion

L’assouplissement de la législation et les avancées techniques dans le domaine des chirurgies déférentielles à visée contraceptives pourraient contribuer à moyen terme au développement de la contraception masculine déférentielle en France. La diffusion de ces techniques passe par l’information du grand public et la sensibilisation de la communauté urologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To analyse technical innovations, their results and the changing legislation in France concerning sterilizing or contraceptive vas deferens surgery.

Material and Methods

A review of the literature was performed using the key words: male/con fraception/vas deferens. From the 332 research articles obtained from PUBMED, we selected 54 articles for their methodological quality and the importance of their results.

Results

Vasectomy remains the only validated vas deferens surgical technique. Although microsurgical reconstructive techniques have improved the vas deferens restoration rate, vasectomy must be considered to be a definitive method of sterilization. The other contraceptive (reversible) vas deferens surgical techniques have not demonstrated sufficient efficacy to be used outside of the context of clinical trials. However the encouraging results of some of these studies could allow their development in the intermediate term. From a legal point of view, since the reform of sterilizing surgery in Article L2123-1 of the French Public Health Act, vasectomy is now authorized in a regulatoty framework.

Conclusion

The urology community must take into account progress in the field of contraceptive vas deferens surgical techniques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : vasectomie, contraception masculine

Key words : vasectomy, male contraception


Plan

Plan indisponible

© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 4

P. 789-793 - juin 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Photovaporisation de la prostate par laser KTP (potassium-titanyl-phosphate)
  • Franck Bruyere, Olivier Traxer
| Article suivant Article suivant
  • Les complications rénales de la drépanocytose
  • Gauthier Raynal, Arnaud Bracq, Xavier Tillou, Ksenija Limani, Jacques Petit

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.