Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie de la mortalité maternelle en France, 2007–2009 - 25/10/13

Doi : 10.1016/j.jgyn.2013.06.011 
M. Saucedo a, C. Deneux-Tharaux a, b, M.-H. Bouvier-Colle a, , b

Le Comité national d’experts sur la mortalité maternelle1

  Experts du CNEMM : Aouba A, Benbassa A, Bouvier-Colle MH, Charbonneau P, Chassard D, Cohen H, Deneux-Tharaux C, Favrin S, Fillette D, Le Guern V, Leroux S, Levy G, Mercier F, Puech F, Simon A.

a Inserm U953, unité de recherche épidémiologique en santé périnatale et santé des femmes et des enfants, maternité de Port-Royal, 53, avenue de l’Observatoire, 75014 Paris, France 
b Université Pierre-et-Marie Curie, Paris 6, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Pour surveiller la mortalité maternelle, indicateur de la qualité des prises en charge obstétricale et d’anesthésie réanimation, la France a une méthodologie spécifique depuis 1996. Récemment des chaînages ont été introduits pour améliorer l’inclusion des cas. Cet article présente le bilan des années 2007–2009. L’identification des décès associés à la grossesse repose sur plusieurs bases de données, celles : des causes de décès, des naissances (État civil) et des séjours hospitaliers. La documentation médicale des décès provient de l’enquête confidentielle réalisée par deux assesseurs auprès des équipes de soins. L’analyse des dossiers par un comité d’experts décide de la cause initiale – maternelle ou non –, de l’évitabilité et de la qualité des soins. De 2007 à 2009, 254 décès maternels ont été identifiés, donnant le taux de mortalité maternelle de 10,3 pour 100 000 naissances vivantes. L’âge et la nationalité maternels, et la région de décès sont associés à la mortalité. Les hémorragies occupent le premier rang ; leur taux est de 1,9 pour 100 000 naissances alors qu’il était de 2,5 auparavant ; cette diminution provient de la baisse des décès par hémorragies par atonie utérine. Les soins non optimaux restent fréquents, 60 % de tous les décès, en légère régression. La fréquence de la mortalité maternelle, globalement stable, selon une méthodologie qu’il faut pérenniser. Sa réduction semble possible puisque des progrès ont été obtenus – baisse de décès liés à l’hémorragie par atonie utérine et diminution des soins non optimaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

To monitor the maternal mortality which is an indicator of the quality of obstetric and intensive care, France has a specific approach since 1996. Recently linkages have been introduced to improve the inclusion of cases. Here are the results for the 2007 to 2009 period. The identification of the pregnancy associated deaths is lying on different data bases that are medical causes of death, birth register and hospital discharges. To document the cases, confidential enquiries are conducted by two assessors on the field; a committee of medical experts analyses the documents, select the underlying cause and assess the quality of health care. Two hundred and fifty-four obstetric deaths were identified from 2007 to 2009 giving the maternal mortality ratio (MMR) of 10.3 per 100,000 births. The maternal age and nationality, the region of deaths are associated to the MMR. The haemorrhages are the leading cause but their ratio is 1.9 versus 2.5 previously; this decrease results from the postpartum haemorrhage by uterine atony going down. The suboptimal care are still frequent (60%) but slightly less than before. The linkage method should be pursuited. Maternal mortality is rather stable in France. We may reach more reduction as deaths due to atony decreased as suboptimal care did.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Obstétrique, Épidémiologie, Maternité, Soins, Évitabilité, Mortalité maternelle

Keywords : Obstetric, Epidemiology, Maternity, Care, Avoidable, Maternal mortality


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 7

P. 613-627 - novembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La santé périnatale en France : une position moyenne en Europe, mais quelques différences préoccupantes
  • B. Blondel, J. Zeitlin
| Article suivant Article suivant
  • Indications de la cure du prolapsus génital par voie vaginale avec prothèse : consensus d’experts du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF)
  • X. Deffieux, L. Sentilhes, D. Savary, V. Letouzey, M. Marcelli, P. Mares

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.