Médecine

Paramédical

Autres domaines


Rupture prématurée des membranes à terme sur col défavorable : quel délai pour déclencher ? - 25/10/13

Doi : 10.1016/j.jgyn.2013.03.004 
P. Zelli a, , B. Boussat b, J.-C. Reynaud c, J.-C. Pons a, d, e, F. Sergent a, d, e
a Service de gynécologie et obstétrique, clinique universitaire de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, CHU de Grenoble, C.S. 10217, 38043 Grenoble cedex 9, France 
b Service de santé publique et médecine sociale, centre d’investigation clinique 003, CHU de Grenoble, C.S. 10217, 38043 Grenoble cedex 9, France 
c Service de gynécologie-obstétrique, groupe hospitalier Mutualiste, 8, rue Docteur-Calmette, 38000 Grenoble, France 
d Clinique universitaire de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, CHU de Grenoble, C.S. 10217, 38043 Grenoble cedex 9, France 
e Université Joseph-Fourier, B.P. 53, 38041 Grenoble cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Définir le délai de déclenchement optimal dans les ruptures prématurées des membranes (RPM) à terme sur col défavorable permettant de réduire le risque de césarienne et le risque d’infection materno-fœtale.

Patientes et méthodes

Étude rétrospective réalisée dans deux maternités sur quatre ans comparant trois cohortes homogènes. Toutes les patientes ayant présenté une RPM à terme sur col défavorable (Bishop<6) sur la période donnée ont été incluses. Trois délais d’expectative ont été définis après la rupture : inférieur à sept heures (groupe 1), entre sept et 12heures (groupe 2) et supérieur à 12heures (groupe 3). Les conséquences obstétricales, maternelles et fœtales ont été étudiées dans les trois groupes.

Résultats

Les groupes 1, 2 et 3 comprenaient respectivement 60, 49 et 46 patientes. Concernant le taux de césarienne, aucune différence significative n’a été observée entre les trois groupes mais il demeurait plus bas dans le groupe 2 : 6,1 % versus 18,3 % dans le groupe 1 et 21,7 % dans le groupe 3. Les morbidités maternelle et fœtale étaient identiques dans les trois groupes.

Conclusion

En cas de RPM à terme sur col défavorable, ni notre étude ni les données de la littérature ne permettent de définir un délai de déclenchement optimal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To define the optimal delay before inducing labor in the management of premature rupture of the membranes (PRM) at term with unfavourable cervix in order to reduce the risk of caesarean section as well as the risk of maternal and foetal infection.

Materials and methods

Retrospective study of three homogeneous groups carried out over on a period of 4years in two centres. All the patients were included after premature rupture of membranes at term with unfavourable cervix (Bishop score<6). We defined three expected delays after PRM at term: less than 7h (group 1), between 7 and 12h (group 2) and more than 12h (group 3). We have assessed the obstetrical, maternal and foetal consequences for each group.

Results

Sixty patients were allocated in group 1, 49 in group 2 and 46 in group 3. There was no significant difference in the rate of caesarean between the three groups but it was lower in group 2: 6.1% versus 18.3% in group 1 and 21.7% in group 3. No statistical difference was observed concerning maternal or foetal infections.

Conclusion

In PRM at term, neither our study nor literature data allow us to conclude about the optimal delay before inducing labor.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rupture prématurée des membranes à terme, Col défavorable, Césarienne, Infection materno-fœtale

Keywords : Premature rupture of membranes at term, Unfavourable cervix, Caesarean section, Maternal and foetal infection


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 7

P. 671-677 - novembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Administration d’ocytocine au cours du travail en France. Résultats de l’enquête nationale périnatale 2010
  • J. Belghiti, B. Coulm, G. Kayem, B. Blondel, C. Deneux-Tharaux
| Article suivant Article suivant
  • Influence de la pression atmosphérique et de ses variations sur la rupture prématurée des membranes
  • M. Gnofam, D. Muller, M. Meriaux, S. Carpentier, P. Deruelle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.