Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt du monitorage de l’index bispectral (BIS) pour la détection précoce des hypoperfusions cérébrales - 30/10/13

Doi : 10.1016/j.annfar.2013.07.802 
S. Nebout a, M. Wagner b, J.-P. Saint-Maurice b, E. Houdart b, C. Madadaki a, A. Borsali a, R. Pirracchio c,
a Département d’anesthésie-réanimation, Smur, université Paris-7-Diderot, hôpital Lariboisière, 75010 Paris, France 
b Service de neuroradiologie, université Paris-7-Diderot, hôpital Lariboisière, 75010 Paris, France 
c Service d’anesthésie-réanimation, université Paris-5 Descartes, hôpital européen Georges-Pompidou, Sorbonne-Paris-Cité, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

L’objectif était de tester l’hypothèse d’un lien entre la valeur observée de l’index bispectral (BIS) et la survenue d’une hypoperfusion cérébrale cliniquement significative en clinique humaine, en dehors de toute anesthésie.

Type d’étude

Étude observationnelle.

Patients et méthodes

Nous avons mesuré la valeur du BIS de manière bilatérale au cours de procédure de tests de clampage carotidien temporaire par voie endovasculaire, chez des patients éveillés.

Résultats

Vingt-huit patients ont été inclus. Vingt et un ont bien toléré le test cliniquement et radiologiquement. Leur BIS est resté stable pendant la procédure. Chez les patients ayant présenté seulement des signes de mauvaise tolérance artériographique (n=4), la valeur du BIS du côté clampé a présenté une légère diminution avec une valeur minimale de 83 (79–87). Chez les patients n’ayant pas toléré le test sur le plan artériographique et clinique (n=3), la valeur initiale du BIS était de 96 (89–97) du côté du clampage et a chuté de manière très nette après le clampage (50 [45–60] du côté clampé ; 48 [45–52] du côté opposé). Chez tous les patients, la normalisation du BIS a été immédiate après le dégonflage du ballonnet.

Conclusion

En l’absence de sédation, la mesure du BIS semble associée à la survenue d’une hypoperfusion cérébrale cliniquement significative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

The goal of the study was to assess whether clinically significant cerebral hypoperfusion in awake patients would be associated with some alterations in the values of the bispectral index (BIS) monitoring.

Study design

Observational study.

Population and methods

We monitored the BIS during endovascular carotid artery occlusion testing in awake patients.

Results

Twenty-eight patients were included. Twenty-one adequately tolerated the procedure. Their BIS value remained stable throughout the procedure. Four patients had poor angiographic tolerance, but no clinical symptoms. Their BIS value slightly decreased during the test (minimal BIS: 83 [79–87]). Three patients had poor clinical and angiographic tolerance of the occlusion. They all experienced an immediate and dramatic decrease in their BIS value (minimal BIS: ipsilateral to clamping: 50 [45–60]; contralateral to clamping: 48 [45–52]). In all patients, the clinical symptoms and the BIS normalized after deflating the occlusion balloon.

Conclusion

In awake patients, the observed values of the BIS monitoring seem to be associated with clinically relevant cerebral hypoperfusion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Index bispectral, Hypoperfusion cérébrale, Ischémie cérébrale

Keywords : Bispectral index, Cerebral hypoperfusion, Cerebral ischemia


Plan


© 2013  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 10

P. 653-658 - octobre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Stroke volume optimization after anaesthetic induction: An open randomized controlled trial comparing 0.9% NaCl versus 6% hydroxyethyl starch 130/0.4
  • J. L’Hermite, L. Muller, P. Cuvillon, P.-J. Bousquet, J.-Y. Lefrant, J.-E. de La Coussaye, J. Ripart
| Article suivant Article suivant
  • Utilisation hors AMM du facteur VII activé recombinant (Novoseven®) à l’AP–HP en 2010
  • J. Bardon, J. Fink, J. de Montblanc, J.-F. Bergmann, B. Sarrut, D. Benhamou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.