Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Voies d'abord du fémur - 30/10/13

[44-700]  - Doi : 10.1016/S0246-0467(13)51751-X 
X. Roussignol , S. Le Pape
 Service de chirurgie orthopédique, traumatologique et chirurgie de la main, CHU de Rouen, 1, rue de Germont, 76031 Rouen cedex, France 

Auteur correspondant.

Article à jour au 12/12/2019

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 9
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les progrès récents du matériel d'ostéosynthèse par plaque avec l'utilisation des têtes de vis verrouillées et la multiplication des fractures périprothétiques (hanche et genou) font que les chirurgiens actuellement en formation redécouvrent la voie d'abord latérale du fémur, qu'elle soit extensive ou mini-invasive. L'abord latéral pose peu de problèmes techniques mais il faut connaître son extension distale pour la prise en charge des fractures du fémur irradiées à la zone épiphysaire. Le risque est surtout hémorragique en l'absence d'une ligature des vaisseaux perforant la cloison intermusculaire latérale. La voie d'abord interne distale est habituellement utilisée pour la réalisation des ostéotomies de correction de cal vicieux et les synthèses complémentaires du pilier interne. L'abord antérieur n'est plus utilisé en traumatologie de première intention, mais il peut l'être en chirurgie carcinologique lors de résection de tumeurs le plus souvent étendues à la zone épiphysaire distale (résection/prothèse). La seule voie d'abord difficile est en fait la voie d'abord postérieure, habituellement utilisée pour le traitement des pseudarthroses, des ostéites en échec de chirurgies antérieures. Il faut exposer le nerf fémoral cutané postérieur et le nerf sciatique qui peuvent être lésés, d'autant plus que le patient aura été multi-opéré. Il est impératif de planifier en fonction du site opératoire diaphysaire la voie d'abord afin de passer en dehors ou en dedans du biceps crural.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Fémur, Diaphyse, Fracture, Pseudarthrose, Ostéotomie, Ostéosynthèse par plaque


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Arthrodèse, résection et coaptation de hanche
  • S. Marmor, T. Aubert, P. Piriou
| Article suivant Article suivant
  • Enclouage des fractures de la diaphyse fémorale
  • Ivan Kempf, Laurent Pidhorz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.