Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Caractéristiques cliniques et microbiologiques des patients atteints de kératite infectieuse sévère en période caniculaire - 30/10/13

Doi : 10.1016/j.jfo.2013.01.014 
É. Labeille-Poizat , P.-L. Cornut, M. Poli, A. Feldman, M. De Bats, V. Sebilleau, M. Cheggour, P. Denis, C. Burillon
 Service d’ophtalmologie, hospices civils de Lyon, hôpital Édouard-Herriot, CHU de Lyon, 5, place d’Arsonval, 69437 Lyon cedex 03, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Rapporter les caractéristiques cliniques et microbiologiques des patients atteints de kératite infectieuse sévère en période caniculaire. Évaluer les associations entre variations de température, sévérité clinique et micro-organismes en cause.

Patients et méthodes

Étude rétrospective des caractéristiques des patients hospitalisés pour kératite infectieuse dans un centre de référence en période estivale (01/06/2009 au 30/09/2009), répartis en deux groupes selon la date d’hospitalisation (pic caniculaire vs période non caniculaire). Comparaison entre prévalence et variations de température sur les étés 2009 (pic caniculaire), 2008 (été tempéré) et 2003 (canicule prolongée).

Résultats

L’âge moyen des 33 patients hospitalisés durant l’été 2009 était de 51 ans, et la durée d’hospitalisation moyenne de 15 jours. Le principal facteur de risque était le port de lentilles de contact (36 %), suivi par un antécédent de kératopathie (15 %) ou de maladie générale (15 %). L’effectif moyen des patients admis pour kératite sévère était de 9,8 en période caniculaire contre 3,1 en période non caniculaire (p<0,001). L’acuité visuelle moyenne évoluait de 1/30e à l’admission à 1/10e 1 mois après la sortie (p<0,001). La répartition des germes était comparable sur les 2 périodes, avec une majorité de cocci Gram positif (CNS 27 %) et de Pseudomonas (23 %). Il existait un parallélisme entre la courbe de prévalence des kératites infectieuses et celle des températures sur la période estivale 2009 ; cette tendance était également retrouvée en 2008 et 2003.

Conclusion

La prévalence des kératites infectieuses sévères semblait liée aux variations de température.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To study clinical and microbiological features of patients with severe microbial keratitis during a heatwave. To evaluate the links between disease severity, causative micro-organisms and temperature variation.

Methods

Retrospective study of patients with microbial keratitis hospitalized in a referral center during the summer months (between June 1, 2009 and September 30, 2009), separated into two groups by date of hospitalization (heatwave vs non-heatwave). Prevalence and daytime temperatures were compared for data collected during the summers of 2009 (heatwave), 2008 (temperate) and 2003 (prolonged heatwave).

Results

Thirty-three patients were hospitalized during the summer of 2009, with an average age of 51 years and an average stay of 15 days. The primary predisposing factor was the use of contact lenses (36%), followed by pre-existing corneal disease (15%) and systemic disease (15%). Prevalence of severe keratitis was higher in periods of heatwaves vs periods of no heatwaves (mean 9.8 patients vs 3.1, P<0.001). Best corrected visual acuity progressed from 1/30 at admission to 1/10 at 1 month after discharge (P<0.001). The most common bacteria identified were Gram-positive cocci (CNS 27%) and Pseudomonas (23%). Microbiological results were similar in the two groups. Similar variations between the prevalence of severe keratitis and daytime temperatures were found for the summer of 2009 as well as for the summers of 2008 and 2003.

Conclusions

There appears to be a link between climatic temperature variations and the prevalence of severe microbial keratitis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cornée, Kératite, Kératite bactérienne

Keywords : Cornea, Keratitis, Infectious keratitis


Plan


 Communication orale lors du XVIe congrès annuel de la Société française d’ophtalmologie, Paris le 10 mai 2010.


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 9

P. 732-739 - novembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Capacités diagnostiques de l’analyse des différentes couches maculaires par SD-OCT dans le glaucome primitif à angle ouvert
  • M. Delbarre, H. El Chehab, M. Francoz, R. Zerrouk, M. Marechal, A.F. Marill, J.-M. Giraud, F. Maÿ, J.-P. Renard
| Article suivant Article suivant
  • RGTA-based matrix therapy in severe experimental corneal lesions: Safety and efficacy studies
  • F. Brignole-Baudouin, J.M. Warnet, D. Barritault, C. Baudouin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.