Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Qualité de vie des femmes médecins généralistes en Auvergne - 05/11/13

Quality of life of women GPs in Auvergne

Doi : 10.1016/j.lpm.2013.04.009 
Marie Dolorès Mathonnat 1, Isabelle Filloux 1, Gilles Tanguy 1, Bénédicte Eschalier 1, Bruno Pereira 2, Philippe Vorilhon 1, 3,
1 Université d’Auvergne, UFR médecine, département de médecine générale, 28, place Henri-Dunant, 63000 Clermont-Ferrand, France 
2 CHU, direction recherche clinique et de l’innovation, 7, place Henri-Dunant, 63000 Clermont-Ferrand, France 
3 Clermont université, université d’Auvergne, EA 4681, PEPRADE (périnatalité, grossesse, environnement, pratiques médicales et développement), Clermont-Ferrand, France 

Philippe Vorilhon, Université d’Auvergne, UFR médecine, département de médecine générale, 28, place Henri-Dunant, 63000 Clermont-Ferrand, France.

Résumé

Contexte

La profession médicale se féminise. Parallèlement émerge le concept de qualité de vie (QV). La médecine générale (MG) demande investissement et disponibilité. L’exercice de la profession peut avoir un retentissement sur la QV des femmes. L’objectif de l’étude était de comparer la QV des femmes MG à celle de femmes de catégories socioprofessionnelles proches. L’objectif secondaire était d’étudier l’influence de facteurs comme le lieu et le mode d’exercice.

Méthode

Étude transversale comparative. Un questionnaire auto-administré, envoyé par courrier aux 394 femmes généralistes d’Auvergne, chargées de recruter une femme non MG, appariées selon l’âge et la catégorie socioprofessionnelle.

Résultats

Cent quarante-huit femmes MG (37,6 %) et 122 témoins ont répondu. Le score global de QV était inférieur dans le groupe MG. Cela était surtout en rapport avec une moins bonne QV dans les domaines relationnel et matériel. La QV professionnelle était comparable dans les 2 groupes. L’étude n’a pas retrouvé de différence significative concernant les dimensions physiques et psychologiques. Les principaux facteurs négatifs jouant sur la QV étaient l’âge, l’exercice en solitaire, le fait de vivre seule, et l’activité libérale. Travailler en milieu rural n’influençait pas la QV.

Discussion

La profession de généraliste reste exigeante et les femmes MG en ressentent une moins bonne QV. Pourtant, elles déclarent aimer leur métier et s’y sentir épanouies. Le mal-être viendrait essentiellement du manque de temps libre et d’une reconnaissance financière jugée insuffisante. Le travail en cabinet de groupe paraît être une première piste pour améliorer la QV des femmes généralistes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

The medical profession is feminising. In parallel, the importance of quality of life (QOL) must be addressed. Family practice needs personal investment and availability. This profession can have repercussions on womens’ QOL. The objective of the study was to compare female GPs QOL to other women with the comparable socioprofessional status. The secondary objective was to study the influence of factors, such as workplace and work methods.

Method

Comparative cross-sectional study. A self-assessed questionnaire, sent by post to 394 female general practitioners in Auvergne, each was asked to recruit one woman (non-GP), with similar age and socioprofessional status.

Results

A total of 148 female GPs (37.6%) and 122 non-GPs responded. The global score of QOL was lower in the GP group, noticeably showing a poorer QOL in the relational and material areas. The professional QOL was similar between the 2 groups. The study did not find a significant difference concerning the QOL in its physical and psychological dimensions. The main negative factors influencing the QOL were: age; isolation of the occupation; living alone; and liberal occupation. Working in a rural area did not influence the QOL.

Conclusion

The profession of GPs remains demanding, and the female GP feels a poorer QOL. Nevertheless, they seem to like their job and they feel fulfilled. The uneasiness comes essentially from the lack of free time, and from low financial income. Working in association seems to be a first step to improve the QOL of female GPs.

Ce qui était connu

La profession médicale se féminise.
La qualité de vie des femmes médecins généralistes a été peu étudiée.

Ce qu’apporte cet article

Les femmes médecins généralistes déclarent une moins bonne qualité de vie que les femmes de même condition sociale, surtout pour la qualité de vie relationnelle.
Une meilleure organisation professionnelle, notamment le travail en groupe, leur apparaît une bonne solution pour préserver leur vie privée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 10

P. e377-e384 - octobre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge du cancer primitif du vagin chez la femme de plus de 70 ans : intérêt d’une association radiothérapie-curiethérapie
  • Coralie Moncharmont, Antonin Levy, Jean-Baptiste Guy, Pierre Auberdiac, Aurélie Robles, Nadia Malkoun, Cyrus Chargari, Cécile Pacaut, Jean-Philippe Jacquin, Céline Chauleur, Guy de Laroche, Nicolas Magné
| Article suivant Article suivant
  • Détermination de l’incapacité totale de travail au sens du Code pénal : mise en œuvre des recommandations de la Haute Autorité de santé en pratique clinique
  • Patrick Chariot, Nathalie Bécache, Irène François-Purssell, Nicolas Dantchev, Pierre-André Delpla, Lionel Fournier, Bernard Proust

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.