Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nodule douloureux de l’oreille : étude descriptive de 99 cas - 06/11/13

Doi : 10.1016/j.annder.2013.07.002 
C. Wettlé a, , F. Keller b, F. Will c, F. Lefebvre d, B. Cribier a
a Clinique dermatologique de Strasbourg, hôpital civil de Strasbourg, 1, place de l’Hôpital, 97091 Strasbourg cedex, France 
b Cabinet de dermatologie, 13, avenue de la Paix, 67000 Strasbourg, France 
c Cabinet de dermatologie, 4, rue Général-Duport, 67170 Brumath, France 
d Laboratoire de biostatistiques, hôpital civil de Strasbourg, 1, place de l’Hôpital, 67091 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le nodule douloureux de l’oreille (NDO) a été décrit au début du xxe siècle sous le terme de chondrodermatite nodulaire chronique de l’hélix. Il s’agit d’une papule ou d’un nodule érythémateux de l’oreille adhérant au cartilage, douloureux, avec ou sans croûte centrale. L’objectif de l’étude était de décrire les caractéristiques cliniques des NDO, la population actuellement atteinte par ces lésions, et d’identifier des facteurs favorisants. L’objectif secondaire était de décrire les traitements employés de manière courante en dermatologie libérale et leur efficacité.

Patients et méthodes

Des questionnaires ont été remis aux dermatologues libéraux, membres de l’Association d’information post-universitaire en dermato-vénérologie de Strasbourg. Un patient était inclus dans l’étude s’il consultait pour un NDO, diagnostiqué cliniquement par le dermatologue. Le questionnaire analysait l’âge, le sexe, le phototype, les antécédents du patient, la douleur évaluée par une échelle numérique, la durée d’évolution, la localisation, les facteurs déclenchants supposés, le traitement et l’évolution après traitement.

Résultats

Au total, 99 patients ont été inclus par 27 dermatologues entre mars 2010 et octobre 2011, avec une majorité d’hommes (sex-ratio 1,6). L’âge moyen était de 65ans. Les patients n’avaient pas d’antécédent significatif. La douleur était modérée chez 23 d’entre eux, sévère chez 59 et intolérable chez 14 ; elle était en majorité provoquée (78 patients). L’oreille droite était atteinte chez 48 patients et l’oreille gauche chez 39. Le NDO évoluait depuis 14 mois en moyenne. La localisation la plus fréquente était la partie supérieure/horizontale et l’angle de l’hélix (62 patients). Les expositions au soleil ou au froid étaient les facteurs favorisants les plus souvent mentionnés (56 patients). Le traitement était médical chez 52 patients, permettant la guérison de près d’un cas sur deux. Un traitement chirurgical a été effectué chez 34 patients, avec une seule récidive.

Discussion

Notre étude montre que la population actuelle des sujets atteints de NDO est comparable à celle de la littérature. Les nouveaux outils de travail ou technologiques apparus au cours des dernières décennies (prothèses auditives, casques audio ou moto, casques de sécurité) sont pourvoyeurs de traumatismes répétés à l’oreille et pourraient favoriser la survenue de NDO. Le traitement le plus souvent proposé par les dermatologues est le traitement médical et il peut être efficace chez certains patients. Le traitement antalgique et l’éviction des facteurs traumatiques font partie de la prise en charge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Painful nodule of the ear was described at the start of the 20th century as a form of chronic chondrodermatitis nodularis helicis (CNH). It comprises a painful erythematous papule or nodule appearing on the ear and adhering to cartilage, and which may or may not have a central scab. The aim of this study was to describe the clinical characteristics of CNH as well as the population currently affected by such lesions, and to identify predisposing factors. The secondary aim was to describe treatments commonly used in private dermatological practice and to examine their efficacy.

Materials and methods

Questionnaires were sent out to private dermatologists belonging to the Association d’information post-universitaire en dermato-vénérologie de Strasbourg [Association for post-university information in dermatology-venerology] in Strasbourg. Patients were included in the study if they consulted for CNH, clinically diagnosed as such by the dermatologist. The questionnaire was used to analyze the age, gender and phototype of patients, as well as pain assessed on a numeric scale, duration, site, supposed trigger factors, treatment and outcome after treatment.

Results

A total of 99 patients was included by 27 dermatologists between March 2010 and October 2011, mainly men (sex-ratio: 1.6). The mean age was 65 years. Patients had no significant previous history. Pain was moderate in 23 patients, severe in 59 and unbearable in 14; in most patients it was brought on by provocation (78 patients). The right ear was affected in 48 patients and the left ear in 39. CNH had been present for a mean 14 months. The most common site was the upper/horizontal section and the angle of the helix of the ear (62 patients). Exposure to sunlight or to cold were the predisposing factors most frequently mentioned (56 patients). Medical treatment was given for 52 patients, and resulted in cure of almost half of this population. Surgery was performed in 34 patients, with only one case of relapse.

Discussion

Our study shows that the current population of subjects with CNH is comparable with that described in the literature. New professional and technological apparatus appearing in recent decades (hearing aids, headphones and in-ear headphones, crash helmets) result in continual trauma to the ear and could favour the onset of CNH. The treatment most commonly given by dermatologists is non surgical, which may be effective in certain patients. Analgesic treatment and removal of factors responsible for trauma are also important in management.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Nodule douloureux de l’oreille, Chondrodermatite nodulaire chronique, Oreille, Cartilage

Keywords : Chondrodermatitis nodularis helicis, Painful nodule of the ear, Ear diseases, Cartilage, Helix


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 140 - N° 11

P. 687-692 - novembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La microscopie confocale par réflectance in vivo en dermatologie : proposition de terminologie en langue française
  • J. Kanitakis, P. Bahadoran, R. Braun, S. Debarbieux, B. Labeille, J.-L. Perrot, P. Vabres, Groupe d’Imagerie Cutanée Non Invasive de la Société française de dermatologie
| Article suivant Article suivant
  • Dermatose « en terre sèche » (« terra firma-forme »)
  • V. Pallure, M. Ameline, P. Plantin, D. Bessis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.