Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dermatose « en terre sèche » (« terra firma-forme ») - 06/11/13

Doi : 10.1016/j.annder.2013.07.018 
V. Pallure a, M. Ameline b, P. Plantin b, D. Bessis a,
a Département de dermatologie, hôpital Saint-Éloi, CHRU de Montpellier, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier, France 
b Département de dermatologie, hôpital Laënnec, CHIC, 14, avenue Yves-Thepot, 29107 Quimper cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La dermatose de type « terra firma-forme » (« en terre sèche ») est une entité essentiellement pédiatrique souvent considérée à tort comme une dermatose de négligence secondaire à un défaut d’hygiène corporelle. Il s’agit d’une hyperpigmentation brune acquise et asymptomatique, persistant malgré une hygiène normale à l’eau et au savon, mais s’effaçant après frottement à l’alcool isopropylique à 70 %. Nous rapportons dix nouvelles observations de cette affection.

Observations

Dix patients, d’âges compris entre 7 mois et 17ans, étaient vus en consultation pour une pigmentation cutanée maculeuse acquise, brune ou grise, émiettée et confluente. Dans 6 cas, cette anomalie constituait le principal motif de la consultation, le plus souvent pour une demande esthétique, plus rarement pour avis diagnostique ou une suspicion d’acanthosis nigricans. L’interrogatoire attestait constamment d’une hygiène corporelle normale. Il s’agissait d’une pigmentation maculeuse ou papuleuse acquise, brune ou grise, disposée de façon bilatérale et symétrique et touchant électivement le cou, le tronc et les régions rétromalléolaires des chevilles. L’examen clinique complété d’un test de frottement à l’alcool isopropylique à 70° permettait la confirmation du diagnostic en démasquant une peau saine sous-jacente.

Discussion

La dermatose en « terre sèche » est fréquente en pratique clinique mais reste ignorée de la littérature francophone, peut être en raison du peu d’intérêt qu’elle suscite. Elle touche les deux sexes de façon égale, sans prédilection ethnique et à tout âge, mais son observation privilégiée au cours de l’adolescence est classique. Son diagnostic, s’il est aisé face à une pigmentation d’aspect brun sale du cou et des chevilles en particulier, ne doit pas conduire à tort le praticien à culpabiliser le patient quant à une hypothétique carence d’hygiène corporelle. La connaissance de cette dermatose est utile en raison de son impact potentiel esthétique et social, alors que son traitement par le frottement appuyé des zones atteintes par de l’alcool médical ou de l’éther est aisé. Sa reconnaissance précoce permet également de ne pas s’engager dans des explorations complémentaires inutiles liées à son diagnostic différentiel avec diverses dermatoses pigmentées brun-gris acquises ou héréditaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Terra firma-forme (i.e. resembling dry earth) is a condition chiefly affecting children wrongly considered as dermatosis arising out of negligence and inadequate corporal hygiene. It is in fact an acquired and asymptomatic grey-brown hyperpigmentation of the skin that persists despite normal washing with soap and water, but which subsides on rubbing with isopropyl alcohol 70%. Herein we report 10 new cases of this disorder.

Observations

Ten patients aged between 7 months in 17 years were seen for acquired macular skin pigmentation, either brown or grey, fragmented and confluent. In six patients, this abnormality was the main reason for the consultation, generally on aesthetic grounds, and more rarely for diagnosis or suspicion of acanthosis nigricans. In all cases, questioning revealed normal hygiene measures. The condition comprised macular or acquired papular pigmentation, either brown or grey, of bilateral and symmetrical disposition and electively affecting the neck, trunk and retro-malleolar area of the ankles. Clinical examination together with a test involving rubbing with isopropyl alcohol 70° confirmed the diagnosis, revealing healthy underlying skin.

Discussion

Terra firma-forme dermatosis is frequently seen in clinical practice but is largely ignored in the French literature, possibly because of relevant indifference towards the condition. It affects both sexes equally, with no predilection for age or ethnicity, although it is classically seen to a greater extent during adolescence. Diagnosis of the condition, which is easily made thanks to the hyperpigmentation of dirty brown appearance on the neck and the ankles in particular, should not mislead the practitioner into blaming patients for supposedly deficient body hygiene. Knowledge of this form of dermatosis is useful because of its potentially harmful aesthetic and social effects, despite the ease of treatment by insistent rubbing of the affected areas with medical alcohol or ether. Early recognition also avoids pointless additional investigations associated with differential diagnosis in relation to various other acquired or hereditary dermatoses involving brown or grey pigmentation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dermatose « en terre sèche », Hyperpigmentation acquise, Dermatitis neglecta

Keywords : Terra firma-forme dermatosis, Acquired hyperpigmentation, Dermatitis neglecta


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 140 - N° 11

P. 693-698 - novembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nodule douloureux de l’oreille : étude descriptive de 99 cas
  • C. Wettlé, F. Keller, F. Will, F. Lefebvre, B. Cribier
| Article suivant Article suivant
  • Un cas de maladie de Kimura dans une forme atypique
  • M. Chopinaud, C. Morice, F. Comoz, A. Petit, M. Battistella, A. Stefan, L. Verneuil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.