Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Physiopathologie de l'insuffisance respiratoire - 19/11/13

[6-040-H-10]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(13)58142-4 
G. Gayan-Ramirez a, , G. Hermans b
a Laboratoire de pneumologie, Onderwijs en Navorsing 1 bus 706, Herestraat 49, 3000 Leuven, Belgique 
b UZ Leuven, Service de soins intensifs, Hôpital universitaire, Herestraat 49, 3000 Leuven, Belgique 

Auteur correspondant.

Article à jour au 07/01/2019

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

L'insuffisance respiratoire apparaît lorsque la fonction du système respiratoire n'est plus capable d'assurer les échanges gazeux. Ceci aboutit à l'hypoxémie et éventuellement à l'hypercapnie. On parle généralement d'insuffisance respiratoire lorsque la pression partielle artérielle en oxygène (PaO2) est inférieure à 60 mmHg et/ou la pression partielle artérielle en dioxyde de carbone (CO2) est supérieure à 45 mmHg. L'insuffisance respiratoire peut être causée par une hypoventilation des alvéoles, des anomalies du rapport entre la ventilation et la perfusion des unités pulmonaires, des shunts sanguins droit-gauche, une diminution de la pression partielle inspirée d'oxygène, et éventuellement des troubles de la diffusion des gaz. L'insuffisance respiratoire hypoxémique de type I est toujours associée à une anomalie des échanges gazeux, tandis que l'insuffisance respiratoire hypercapnique de type II est essentiellement liée à une rupture de l'équilibre entre les caractéristiques mécaniques du système respiratoire, la capacité de la pompe et son degré de stimulation par les centres respiratoires. Ce déséquilibre aboutit à l'hypoventilation alvéolaire à l'origine de l'hypercapnie. L'insuffisance respiratoire chronique se développe lentement, elle est toujours secondaire à une autre maladie, son tableau clinique et son traitement dépendent de l'affection causale. L'insuffisance respiratoire aiguë est soudaine et menace la vie par l'hypoxémie tissulaire. Elle peut également survenir lorsque l'insuffisance respiratoire chronique s'aggrave. Le diagnostic d'insuffisance respiratoire repose sur la conjonction des signes cliniques, des résultats des explorations fonctionnelles respiratoires et des gaz du sang artériel, et dans le cas d'insuffisance respiratoire chronique, de la maladie sous-jacente, tandis que pour la cause aiguë, le bilan paraclinique, le diagnostic étiologique et de gravité aideront à en déterminer la cause. L'insuffisance respiratoire aiguë représente une des urgences médicales les plus fréquentes. Elle fait appel à des gestes en urgence et nécessite souvent l'institution d'oxygénothérapie ou de ventilation mécanique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hypoxémie, Hypercapnie, Shunt, Hypoventilation, Anomalie ventilation/perfusion


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Asthme professionnel avec et sans période de latence
  • C. Lemiere, A. Cartier
| Article suivant Article suivant
  • Physiopathologie et épidémiologie du syndrome d'apnées-hypopnées obstructives du sommeil de l'adulte
  • P. Escourrou, F. Sériès, E. Orvoen-Frija, J.-C. Meurice, V. Bironneau, G. Roisman

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.