Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vismodegib (V), un inhibiteur de la voie Hedgehog (HPI), dans le carcinome basocellulaire avancé (CBCa) : analyse intermédiaire de l’étude STEVIE - 27/11/13

Doi : 10.1016/j.annder.2013.09.073 
J.-J. Grob a, , R. Kunstfeld b, T. Jouary c, L. Mortier d, P. Ascierto e, N. Basset Seguin f, J. Hansson g, L. Thomas h, B. Guillot i, C. Robert j, P. Saiag k, P. Vabres l, N. Meyer m, L. Mitchell n, M. Starnawski n, A. Hauschild o, B. Dreno p
a CHU, Marseille, France 
b Medical University, Vienna, Autriche 
c CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 
d CHRU, Lille, France 
e NCI, Naples, Italie 
f AP–HP, Paris, France 
g Karolinska University Hospital, Stockholm, Suède 
h CHU de Lyon, Lyon, France 
i CHRU, Montpellier, France 
j IGR, Villejuif, France 
k CHU de Boulogne-Billancourt, Boulogne-Billancourt, France 
l CHU de Dijon, Dijon, France 
m CHU de Toulouse, Toulouse, France 
n Hoffmann-La Roche Ltd, Basel, Suisse 
o UMC Schleswig-Holstein, Kiel, Allemagne 
p CHRU, hôtel Dieu, Nantes, France 

Auteur correspondant.
Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!


Mots clés : Carcinome baso cellulaire, Inhibiteur de la voie Hedgehog (HPI), Vismodegib


Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2013  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 140 - N° 12S1

P. S394 - décembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité du cétuximab en situation néoadjuvante dans le traitement des carcinomes épidermoïdes cutanés localement avancés inopérables
  • M. Reigneau, E. Routier, G. Mamelle, A. Moya-Plana, G. Tomasic, C. Robert, C. Mateus
| Article suivant Article suivant
  • La réponse différente des carcinomes basocellulaires et épidermoïdes cutanés aux inhibiteurs de mTOR (rapamycine, évérolimus) chez les patients greffés est liée à l’expression différentielle de p-mTOR
  • G. Karayannopoulou, S. Euvrard, J. Kanitakis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.