Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Risque barotraumatique avec des valves de non-réinhalation de Waters : étude comparative sur banc d’essai - 27/11/13

Doi : 10.1016/j.annfar.2013.07.814 
Y. Coisel a, b, F. Galia a, M. Conseil a, B. Jung a, b, G. Chanques a, b, S. Jaber a, , b
a Département d’anesthésie-réanimation St-Éloi, CHU de Montpellier, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 
b Inserm U1046, université Montpellier 1, 34000 Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

La ventilation manuelle au ballon peut se faire au bloc opératoire et/ou en réanimation chez le patient intubé ou non intubé, à l’aide de différentes interfaces utilisant des valves de non-réinhalation. La valve de Waters « nouvelle génération » a progressivement remplacé la valve de Waters « historique ». L’objectif de cette étude sur banc était d’évaluer la pression délivrée par ces 2 valves dans différentes conditions d’utilisation.

Type d’étude

Étude sur banc d’essai.

Matériels et méthodes

Au total, 32 conditions ont été testées, en fonction de 2 débits d’oxygène (10 et 20L/min), sans (condition statique) ou avec insufflation manuelle (condition dynamique) et 4 niveaux de pression d’ouverture de la valve. Le critère de jugement principal était la mesure de la pression maximale à la sortie de la valve qui était connectée à un poumon test et un banc de mesure.

Résultats

Les pressions mesurées entre les 2 valves étaient différentes pour la plupart des conditions évaluées. L’augmentation du débit d’oxygène de 10 à 20L/min augmentait significativement la pression maximale pour les 2 valves. L’augmentation du niveau de pression d’ouverture de la valve entraînait une augmentation significative de la pression maximale très marquée pour la valve de nouvelle génération (de 4 à 61cmH2O en conditions statiques et de 18 à 68cmH2O en conditions dynamiques), alors que pour la valve historique la pression maximale augmentait de façon significative, mais restait toujours inférieure à 15cmH2O en conditions statiques et dynamiques.

Conclusion

L’utilisation de la valve de Waters nouvelle génération doit être différente de l’utilisation de la valve de Waters historique. En effet, un barotraumatisme peut être provoqué par des réglages de pression d’ouverture de valve inadaptés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Manual ventilation is delivered in the operating room or the intensive care unit to intubated or non-intubated patients, using non-rebreathing systems such as the Waters valve. New generation Waters valves are progressively replacing the historic Waters valve. The aim of this study was to evaluate maximal pressure delivered by these 2 valves.

Type of study

Bench test.

Material and method

Thirty-two different conditions were tested, according to 2 oxygen flow rates (10 and 20L/min), without (static condition) or with manual insufflations (dynamic condition) and 4 valve expiratory opening pressures. The primary endpoint was maximal pressure measured at the exit of the valve, connected to a model lung and a bench test.

Results

Measured pressures were different for most evaluated conditions. Increasing oxygen flow from 10 to 20L/min increased maximal pressure for both valves. Increasing valve expiratory opening pressure induced a significant increase in maximal pressure for the new generation valve (from 4 to 61cmH2O in static conditions and from 18 to 68cmH2O in dynamic conditions). For the historic valve, maximal pressure increased significantly but remained below 15cmH2O in both static and dynamic conditions.

Conclusion

Use of new generation Waters valves should be different from historic Waters valves. Indeed, barotrauma could be caused by badly adapted valve expiratory opening pressure settings.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ventilation manuelle, Valve expiratoire de non-réinhalation, Barotraumatisme

Keywords : Manual ventilation, Non-rebreathing expiratory valve, Barotrauma


Plan


© 2013  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 11

P. 749-755 - novembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Patient de réanimation, journées de réanimation ? Modélisation d’un fonctionnement optimisé des unités de réanimation, de soins intensifs et de surveillance continue et conséquences sur les suppléments tarifaires induits
  • C. Roger, S. Julié-Bibi, M. Fages, C. Castelli, P. Jeannes, G. Saïssi, P. Landais, J.-Y. Lefrant, L. Muller
| Article suivant Article suivant
  • Pratique de l’anesthésie locorégionale périphérique par les internes en anesthésie-réanimation en région Poitou-Charentes
  • A. Gaucher, C. Lacroix, D. Frasca, O. Mimoz, B. Debaene

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.