Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Douleurs chroniques après césarienne : impact et facteurs de risque associés - 27/11/13

Doi : 10.1016/j.annfar.2013.08.007 
N. Nardi a, , B. Campillo-Gimenez b, S. Pong a, P. Branchu a, C. Ecoffey a, E. Wodey a
a Pôle d’anesthésie réanimation chirurgicale 2, université Rennes 1, hôpital Sud, 16, boulevard Bulgarie, 35203 Rennes cedex 2, France 
b Département d’information médicale, 35033 Rennes cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Données

La douleur chronique post-chirurgicale (DCPC) est une complication bien connue après amputation, thoracotomie, mastectomie et cure de hernie inguinale, mais a été peu évaluée après chirurgie obstétricale.

Type d’étude.

Cohorte rétrospective.

Objectif

Déterminer le taux de DCPC après césarienne, l’impact de ces DCPC sur la qualité de vie et les facteurs de risque (FDR) associés à cette complication.

Méthodes

Un questionnaire était envoyé à 220 patientes, successivement césarisées sur une période de 6mois, à distance de la chirurgie. Les questions portaient sur la durée des douleurs cicatricielles après césarienne, leur sévérité et leur répercussion sur les activités quotidiennes. Parallèlement, un recueil rétrospectif de données cliniques (antécédents, détails de la chirurgie et de l’anesthésie) était effectué. Après une analyse descriptive de la population étudiée, une comparaison des patientes avec et sans DCPC était effectuée afin de mettre en évidence d’éventuels facteurs de risque.

Résultats

Cent soixante-sept patientes (76 %) ont répondu au questionnaire avec un délai moyen de 10mois (8–13) après leur césarienne. La douleur postopératoire était résolutive chez la plupart des patientes dans les trois mois, mais persistait chez 25 patientes (15 %). Sept patientes (4 %) présentaient une altération de leur qualité de vie en raison de douleurs cicatricielles quotidiennes modérées à sévères. Les FDR associés à ces DCPC étaient la présence de douleurs aiguës en postopératoire, l’existence de douleurs préalables (céphalées/migraines, dorsalgies), un âge jeune et la réalisation d’une anesthésie générale sans locorégionale associée lors de la césarienne.

Conclusion

La survenue de DCPC après césarienne pourrait être fréquente et peut être responsable d’une altération de la qualité de vie des patientes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

Chronic postoperative pain is a well-recognized problem after amputation, thoracotomy, mastectomy and inguinal hernia repair but has not been well evaluated after obstetric surgery.

Study design

Retrospective cohort.

Objectives

To determine the rate of chronic pain after cesarean, their impact on quality of life of patients and risk factors associated with this complication.

Methods

A questionnaire was sent to 220 consecutive patients who underwent caesarean delivery in a 6-month period. The questions focused on the duration of incisional pain after caesarean, severity and impact on daily activities. Meanwhile, a retrospective collection of clinical data (history, details of surgery and anaesthesia) was performed. After a descriptive analysis of the study population, a comparison of patients with and without DCPC was conducted to highlight potential risk factors.

Results

One hundred and sixty-seven patients (76%) completed the survey. The average response time was 10months (range 8–12) after caesarean section. The postoperative pain was resoluted in most patients within three months but persisted in 25 patients (15%). Seven patients (4%) showed a deterioration of their quality of life because of daily moderate to severe incisional pain. Risk factors associated with chronic pain were the presence of acute pain in postoperative, pre-existing pain (headaches, back pain), a young age and the achievement of general anaesthesia without locoregional associated at caesarean section.

Conclusion

The occurrence of chronic pain after cesarean section may be frequent and can be responsible for an impaired quality of life.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Douleur persistante, Chronique, Césarienne, Douleurs postopératoires

Keywords : Pain persistent, Chronic, Cesarean section, Postoperative pain


Plan


© 2013  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 11

P. 772-778 - novembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact of noradrenaline infusion set on mean arterial pressure: A retrospective clinical study
  • S. Genay, B. Décaudin, S. Ethgen, C. Barthélémy, P. Odou, G. Lebuffe
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome post-arrêt cardiaque : aspects physiopathologiques, cliniques et thérapeutiques
  • N. Mongardon, A. Bouglé, G. Geri, F. Daviaud, T. Morichau-Beauchant, R. Tissier, F. Dumas, A. Cariou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.