Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Interest of workplace support for returning to work after a traumatic brain injury: A retrospective study - 04/12/13

Doi : 10.1016/j.rehab.2013.10.001 
V. Bonneterre a, b, D. Pérennou d, V. Trovatello b, N. Mignot c, P. Segal c, F. Balducci a, F. Laloua c, d, R. de Gaudemaris a, b,
a Équipe EPSP laboratoire TIMC (UMR 5525), UFR de médecine, université Joseph-Fourier Grenoble, Domaine de la Merci, 38700 La Tronche, France 
b Department of occupational health and medicine, public health department, Grenoble university hospital, BP 217, 38043 Grenoble cedex9, France 
c SPASE, traumatic brain injury resource centre (CRLC), department of the Grésivaudan clinic, FSEF, 11 rue Emile-Zola, 38100 Grenoble, France 
d Physical medicine and rehabilitation clinic, Grenoble university hospital, CS 10217, 38043 Grenoble, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Objective

To analyse usefulness of the SPASE programme, a coordinated facility programme to assist traumatic brain injury (TBI) persons in returning to work and retaining their job in the ordinary work environment.

Design

A retrospective study including 100 subjects aged over 18 who had suffered traumatic brain injury (GOS 1 or 2). The criterion for return to work (RTW) success was the ability to return to the job he/she had before the accident or to a new professional activity.

Results

Factors associated with RTW success were at short-term (2–3 years): the presence of significant workplace support OR=15.1 [3.7–61.7], the presence of physical disabilities OR=0.32 [0.12–0.87] or serious traumatic brain injury OR=0.22 [0.07–0.66]. At medium-term (over 3 years) these factors were: significant workplace support OR=3.9 [1.3–11.3] and presence of mental illness OR=0.15 [0.03–0.7].

Conclusion

This study suggests that a case coordination vocational programme may facilitate the return and maintain to work of TBI persons. It reveals that the workplace support is a key factor for job retention in the medium-term.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Analyser la pertinence du programme SPASE, qui fournit une aide personnalisée aux lésés cérébraux dans un projet d’insertion professionnelle et dans sa mise en œuvre.

Méthode

Étude rétrospective de 100 sujets de plus de 18ans traumatisés crâniens (GOS 1 ou 2). Le critère d’un retour à l’emploi (RAE) réussi était la capacité de la personne à reprendre et se maintenir dans son ancien emploi, ou bien l’orientation réussie vers une nouvelle activité professionnelle.

Résultats

Les facteurs associés à la réussite du RAE étaient sur le court terme (2–3ans) : la présence d’un soutien significatif au sein de l’entreprise OR=15,1 [3,7–61,7], l’absence d’un handicap physique OR=0,32 [0,12–0,87] ou d’un traumatisme crânien sévère OR=0,22 [0,07–0,66]. À moyen terme (plus de 3ans) ces facteurs étaient : soutien significatif au sein de l’entreprise OR=3,9 [1,3–11,3] et absence d’une pathologie mentale OR=0,15 [0,03–0,7].

Conclusion

Cette étude suggère qu’un programme d’accompagnement personnalisé peut faciliter le retour à l’emploi et son maintien après un traumatisme crânien. Cette étude montre que le soutien au sein de l’entreprise est un facteur clé pour se maintenir dans l’emploi à moyen terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Return to work, Brain injuries/rehabilitation, Rehabilitation, Vocational/methods

Mots clés : Retour à l’emploi, Lésions cérébrales/rééducation, Rééducation, Emploi/méthodes


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 56 - N° 9-10

P. 652-662 - décembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Center of pressure path during Sit-to-Walk tasks in young and elderly humans
  • E. Bestaven, J. Petit, B. Robert, P. Dehail
| Article suivant Article suivant
  • Verbal communication disorders in brain damaged post-stroke patients in Benin
  • G.T. Kpadonou, E. Alagnidé, D. Niama-Natta, G. Houngbédji, N. Adjaka

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.