Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tomothérapie hélicoïdale dans le traitement du mésothéliome pleural malin : impact des faibles doses sur la toxicité pulmonaire et œsophagienne - 06/12/13

Doi : 10.1016/j.canrad.2013.06.045 
J. Helou a, , K. Clément-Colmou b, A. Sylvestre a, L. Campion b, M. Amessis c, S. Zefkili c, J. Raphael d, P. Bonnette e, F. Le Pimpec Barthes f, C. Périgaud g, M.A. Mahé b, P. Giraud a, h
a Service d’oncologie radiothérapie, hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Service d’oncologie radiothérapie, institut de cancérologie de l’Ouest René-Gauducheau, boulevard Jacques-Monod, 44805 Saint-Herblain, France 
c Service d’oncologie radiothérapie, institut Curie, 26, rue d’Ulm, 75005 Paris, France 
d Inserm U981, unité thoracique, institut Gustave-Roussy, 114, rue Édouard-Vaillant, 94805 Villejuif, France 
e Service de chirurgie thoracique, hôpital Foch, 40, rue Worth, 92150 Suresnes, France 
f Service de chirurgie thoracique, hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
g Service de chirurgie thoracique, CHU, boulevard Jacques-Monod, 44093 Saint-Herblain, France 
h Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Évaluer la tomothérapie hélicoïdale du mésothéliome pleural malin et l’impact des faibles doses sur la toxicité pulmonaire et œsophagienne.

Patients et méthodes

De juin 2007 à mai 2011, 29 patients atteints de mésothéliome pleural malin ont reçu une la tomothérapie hélicoïdale adjuvante. L’âge médian était de 63ans (34–72). Histologiquement, 83 % des patients étaient atteints d’un mésothéliome pleural malin épithélioïde. Cliniquement, 45 % des tumeurs étaient classées T3 et 55 % N0. Quatre-vingt-six pour cent des patients ont été opérés par pleuropneumonectomie extrapleurale et 35 % ont reçu une chimiothérapie néoadjuvante par sels de platine et pémétrexed. La dose médiane dans la cavité de pneumonectomie était de 50Gy en 25 fractions de 2Gy.

Résultats

Le suivi moyen était de 2,3ans après le diagnostic. Les probabilités de survie globale étaient respectivement de 65 et 36 % à un et deux ans. La durée médiane de survie à partir du diagnostic était de 18 mois. Les volumes pulmonaires médians recevant 2, 5, 10, 13, 15 et 20Gy (V2, V5, V10, V13, V15 et V20) étaient respectivement de 100, 98, 52, 36, 19 et 5 %. La médiane de la dose moyenne au poumon restant était de 11 Gy. Deux patients sont décédés de complications pulmonaires, trois ont souffert d’une pneumopathie de grade 3, tandis qu’une toxicité œsophagienne de grade 3–4 a été observée chez trois. Aucun impact significatif des caractéristiques cliniques et des paramètres dosimétriques relevés n’a été retrouvé sur la toxicité pulmonaire, cependant un V10 de 50 % ou plus, un V15 de15 % et ou plus une dose moyenne au poumon restant de 10Gy ou plus auraient une tendance à être prédictifs de toxicité pulmonaire (p<0,1). La dose moyenne au poumon restant semble de plus avoir un impact significatif sur la toxicité œsophagienne (p=0,03), ainsi que les faibles doses pulmonaires : V5, V10 et V13 (p<0,05).

Conclusion

La tomothérapie hélicoïdale est une technique prometteuse dans la prise en charge multimodale des mésothéliomes pleuraux malins. Les faibles doses reçues par le poumon controlatéral semblent être cependant le facteur limitant. Il serait intéressant de les comparer à celles délivrées par d’autres techniques comme l’arcthérapie volumétrique modulée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Purpose

To evaluate the adjuvant treatment of malignant pleural mesothelioma by helical tomotherapy and the impact of low doses on esophageal and pulmonary toxicity.

Patients and methods

Between June 2007 and May 2011, 29 patients diagnosed with malignant pleural mesothelioma received adjuvant radiotherapy by helical tomotherapy. The median age was 63 years (34–72). Histologically, 83 % of patients had epithelioid malignant pleural mesothelioma. Clinically, 45 % of patients were T3 and 55 % N0. Eighty six percent of the patients were treated by extrapleural pneumonectomy and 35 % received neoadjuvant chemotherapy with platinum and pemetrexed. The median dose in the pneumonectomy cavity was 50Gy at 2Gy/fraction.

Results

The mean follow-up was 2.3 years after diagnosis. Overall survival at 1 and 2 years was 65 and 36 % respectively. The median survival from diagnosis was 18 months. Median lung volumes receiving 2, 5, 10, 13, 15 and 20Gy (V2, V5, V10, V13, V15 and V20) were 100, 98, 52, 36, 19 and 5 %. The median of the mean remaining lung dose was 11Gy. Two patients died of pulmonary complications, three patients had grade 3 lung toxicity, while esophageal grade 3–4 toxicity was observed in three other patients. No significant impact of clinical characteristics and dosimetric parameters were found on pulmonary toxicity, however a V1050 %, a V1515 % and mean lung dose of 10Gy or more had a tendency to be predictive of pulmonary toxicity (P<0.1). Moreover, in our analysis, the mean lung dose seems to have a significant impact on esophageal toxicity (P=0.03) as well as low doses to the controlateral lung: V5, V10 and V13 (P<0.05).

Conclusion

Helical tomotherapy is a promising technique in the multimodality treatment of malignant pleural mesothelioma. Low doses received by the contralateral lung appear to be the limiting factor. A dosimetric comparison with volumetric modulated arctherapy techniques would be interesting in this setting.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mésothéliome pleural malin, Tomothérapie hélicoïdale, Faibles doses, Toxicités

Keywords : Malignant pleural mesothelioma, Helical tomotherapy, Low doses, Toxicity


Plan


© 2013  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 8

P. 755-762 - décembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • CT and MRI in target delineation in primary hepatocellular carcinoma
  • H.-Y. Chen, Y.-L. Hou, X.-M. Ma, H.-Y. Xie, M. Ye, Y.-R. Bai
| Article suivant Article suivant
  • Résultats thérapeutiques du cancer du cavum : y a-t-il une différence entre enfants et adultes ?
  • J. Daoud, L. Ghorbal, W. Siala, F. Elloumi, A. Ghorbel, M. Frikha

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.