Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Corticosurrénalome malin : facteurs pronostiques des récidives locorégionales et indications des réinterventions. À propos d'une série de 22 patients - 01/01/02

S.  Causeret 1 ,  O.  Monneuse 1 ,  J.Y.  Mabrut 1 ,  N.  Berger 2 ,  J.L.  Peix 1 * *Auteur correspondant. Tél. : +04-72-38-50-36 ; fax : +04-72-38-65-40

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Les buts de notre étude rétrospective étaient d'évaluer les facteurs pronostiques de récidive locorégionale chez les patients opérés d'un corticosurrénalome malin et d'évaluer l'intérêt des réinterventions.

Matériel et méthode : De 1985 à 2001, 22 patients ont été opérés d'un corticosurrénalome malin. Nous avons étudié l'influence sur la survie sans récidive locorégionale du stade tumoral, du nombre de critères de Weiss, de l'index mitotique, de l'exérèse élargie aux organes de voisinage et du traitement par Op'DDD. Puis nous avons évalué l'intérêt des réinterventions.

Résultats : Sept patients ont eu une récidive locorégionale après un recul médian de 25 mois et le taux de survie actuarielle sans récidive locorégionale à cinq ans était de 50 %. Les patients dont la tumeur était de stade I ou II, dont le nombre de critères de Weiss était ≤ 6 ou dont l'index mitotique étaient ≤ 20 mitoses/50 HPF avaient statistiquement une survie sans récidive locorégionale prolongée. L'exérèse élargie aux organes de voisinage semblait diminuer le risque de récidive locorégionale. L'Op'DDD n'avait pas d'influence. Quatre patients ont eu une exérèse itérative : deux sont vivants sans récidive 54 et 8 mois après la réintervention et deux sont décédés, 19 et 25 mois après la réintervention. Trois patients n'ont pas eu d'exérèse itérative. Ils sont décédés dans les huit mois.

Conclusion : Outre la moindre agressivité tumorale intrinsèque (tumeurs de stade I et II, index mitotique faible), une meilleure prévention des récidives locorégionales peut reposer sur une exérèse étendue en monobloc aux organes de voisinage. Les réinterventions peuvent prolonger la survie en cas d'exérèse complète de la récidive. L'Op'DDD n'a pas fait la preuve de son efficacité.

Mots clés  : Corticosurrénalome ; Récidive ; Réintervention ; Exérèse élargie.

Abstract

Study aims: The aim of this retrospective study was to identify prognostic factors on local recurrence in patients with adrenocortical carcinoma and to assess the effect of reoperations.

Methods: From 1985 to 2001, 22 patients were operated for adrenocortical carcinoma. We evaluated the correlation between actuarial survival without local recurrence and tumor staging, Weiss criteria, mitotic index, extensive resection and Op'DDD therapy by univariate analysis. Then we evaluated the effect of reoperations on survival.

Results: Local recurrence was observed in 7 patients and the 5-years actuarial survival without local recurrence was 50%. Tumor stage (I et II versus III et IV), Weiss criteria ( ≤ 6 criteria versus > 6) and mitotic index ( ≤ 20 mitoses/50 HPF versus > 20) affected survival without local recurrence. Extensive resection could reduce local recurrence rate. Op'DDD therapy was ineffective in prolonging survival without local recurrence. Four patients underwent repeat resections: 2 patients were still alive with disease free, 54 and 8 months after reoperations and 2 patients died, 19 and 25 months after reoperations. Three patients did not have repeat resection. They rapidly died within 8 months.

Conclusion: Pathologic features (tumor staging and mitotic index) affected local recurrence prognostic. But extensive resection to adjacent organs could facilitate complete resection tumor and reduce the local recurrence rate. Complete repeat resection of local recurrence can improve survival. The disabling effects of Op'DDD were important and its efficacy was not clear.

Mots clés  : Adrenocortical carcinoma ; Recurrence ; Reoperations ; Extensive resection.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 127 - N° 5

P. 370-377 - mai 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La taille d'un phéochromocytome influence-t-elle les résultats de son exérèse par voie laparoscopique ?
  • L. Brunaud, L. Cormier, A. Ayav, M. Klein, X. Roumier, R. Zarnegar, L. Bresler, P. Boissel
| Article suivant Article suivant
  • Fistule cholécysto-cutanée spontanée : histoire naturelle de la cholécystite lithiasique
  • M. Mathonnet, F. Maisonnette, A. Gainant, P. Cubertafond

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.