Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Prise en charge et rééducation des lésions nerveuses périphériques - 18/12/13

[26-465-A-10]  - Doi : 10.1016/S1283-0887(13)51492-7 
L. Noël , P. Liverneaux
 Service de chirurgie de la main et des nerfs périphériques, Centre de chirurgie orthopédique et de la main, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, 10, avenue Achille Baumann, 67403 Illkirch, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La prise en charge et la rééducation des lésions nerveuses périphériques nécessitent une étroite collaboration entre chirurgien et rééducateur, tous deux spécialisés, l'un en microchirurgie et l'autre en rééducation sensitivomotrice. Sur le plan chirurgical, les lésions des nerfs périphériques doivent être réparées sous grossissement optique, soit par suture directe, soit par greffe ou guide de repousse nerveuse. Une immobilisation après réparation chirurgicale est recommandée pendant trois semaines. L'évaluation intéresse principalement la sensibilité et la motricité. Pour la sensibilité, on recherche le territoire hypo- ou dysesthésique, et on en qualifie le déficit avec notamment des tests de discrimination. Pour la motricité, on recherche les muscles atteints et on en quantifie le déficit par une cotation musculaire évolutive. Sur le plan de la rééducation, l'entretien de la trophicité musculaire et de la souplesse articulaire est le premier objectif. Secondairement, la rééducation se complexifie et s'intensifie en fonction des progrès sensitifs et moteurs jusqu'au moment de la réinsertion. L'idéal est le retour à l'état antérieur. Lorsqu'il n'est pas possible, tout est mis en œuvre pour recouvrer une activité professionnelle compatible avec les nouvelles aptitudes du patient. Le pronostic est habituellement bon, mais il existe souvent des séquelles fonctionnelles sensitives et/ou motrices dont il faut tenir compte pour mettre en œuvre une réinsertion socioprofessionnelle optimale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Nerf, Suture nerveuse, Greffe nerveuse, Hyposensibilité, Paralysie, Dextérité


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Kinésithérapie des paralysies faciales
  • C. Bernard
| Article suivant Article suivant
  • Méthode de rééducation sensitive de la douleur
  • I. Quintal, L. Noël, C. Gable, F. Delaquaize, S. Bret-Pasian, P. Rossier, J.-M. Annoni, E. Maupas, C.-J. Spicher

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.